Si le dévoilement du concept Audi Q8 se veut plus grandiose pour le public présent au Salon de Detroit cette semaine, l’arrivée du nouveau SQ5 est certainement une excellente nouvelle pour les amateurs de VUS performants. Qui plus est, ce dernier arrivera au printemps sur notre continent, et non pas dans quelques années, le prototype Q8 étant encore loin de la production.

Fidèle aux modèles tatoués du S, le nouveau venu s’habille subtilement d’une robe plus racée, le bouclier avant étant plus joli avec cette grille de calandre assombrie, ces jantes exclusives et les pots d’échappement intégrés au pare-chocs arrière.

Le VUS sport pourra également compter sur un puissant V6 lorsqu’il sera de retour sur nos routes, le nouveau bloc de 3,0-litres (même cylindrée que l’ancien) troquant toutefois son compresseur volumétrique pour un turbocompresseur. La puissance du 6-cylindres est quant à elle identique à celle du modèle sortant, soit 354 chevaux-vapeur, mais le couple est passé de 347 à 369 lb-pi. Le rouage intégral est évidemment de mise, tandis que la boîte de transmission automatique compte toujours 8 rapports. Bref, ce groupe motopropulseur est le même qui prend place à bord de la berline S4 ou du coupé S5.

Le SQ5 sera équipé de la suspension à air qui abaisse de 30 mm le véhicule en plus d’offrir une hauteur de caisse ajustable… et confortable! Comme c’est souvent le cas à bord de modèles mettant l’emphase sur la performance, le comportement du SQ5 pourra être modifié selon l’humeur du conducteur. Audi annonce un sprint à 96 km/h en 5,1 secondes et une vitesse de pointe de 250 km/h, deux statistiques qui démontrent que cet utilitaire n’a absolument rien à envier à certaines sportives.

Avec le scandale des motorisations TDI, Audi a intérêt à bonifier son offre en ce qui concerne son populaire VUS. C’est d’ailleurs le grand choix de motorisations de la première génération qui a permis à ce dernier de prolonger son cycle aussi longtemps. Est-ce que ce sera le cas pour cette deuxième livrée?