La camionnette de Série F a beau être au sommet des ventes nord-américaines depuis une éternité, celle-ci doit constamment se renouveler pour justement rester au-devant du peloton. C’est ce qui explique les nombreux changements de mi-parcours introduits au F-150 2018 à cette édition du Salon de Detroit.

Puisqu’il s’agit d’une refonte partielle, la silhouette générale du « pickup » demeure au programme, mais accueille un nouveau bouclier pour l’année-modèle 2018, celui-ci rappelant quelque peu celui de la camionnette Super Duty. Bien entendu, les consommateurs auront plusieurs choix de finition comme c’est le cas dans le segment de la camionnette légère. Sans surprise, la portion arrière est également redessinée, question de différencier le nouveau modèle.

Sous le capot, le F-150 poursuit sa stratégie à multiples motorisations. Il y a toutefois quelques changements dignes de mention, le premier étant de taille. En effet, Ford va enfin arrimer un moteur V6 turbodiesel de 3,0-litres à son populaire véhicule. Ce dernier provient d’ailleurs du catalogue de Jaguar Land Rover. Au moment d’écrire ces lignes, Ford n’avait pas encore dévoilé la puissance et le couple de son moteur qui n’arrivera qu’à l’été 2018, mais si on se fie aux chiffres de la division Land Rover, le V6 turbodiesel du Ford pourrait ressembler à ceci : 254 chevaux et 440 lb-pi de couple.

Le moteur de base du modèle sortant sera lui aussi remplacé par un V6 de 3,3-litres (au lieu de 3,5-litres) à injection directe, ce dernier conservant d’ailleurs la puissance de 282 chevaux et le couple de 253 lb-pi du V6 de 3,5-litres. Si le moteur V6 Ecoboost de 3,5-litres demeure inchangé, le plus petit 2,7-litres se voit greffer de nouvelles composantes, de manière à être plus efficace, plus puissant et plus durable. Finalement, le V8 de 5,0-litres a lui aussi été retravaillé pour améliorer son rendement.

Notre essai du Ford F-150 Raptor 2017 ici.

En ce qui a trait aux boîtes de transmission, Ford va accoupler une boîte automatique à six rapports avec le moteur de base. Quant aux autres choix mécaniques, ils sont tous livrés d’office avec la nouvelle boîte automatique à dix rapports introduite récemment sur le Raptor 2017. Ce changement devrait accroître quelque peu l’efficacité énergétique de la camionnette de Série F.

Et ce n’est pas tout puisque le constructeur de Dearborn profite de l’arrivée de son nouveau pickup pour présenter son régulateur de vitesse adaptatif amélioré avec fonction de freinage automatique, une nouvelle assistance précollision avec détection de piéton, un modem 4G/LTE autorisant la connexion de dix appareils mobiles sans oublier cette chaîne audio B&O PLAY.

La commercialisation devrait débuter plus tard en 2017.

La Série F-150 était déjà au sommet. Avec les nombreuses améliorations annoncées à Detroit, la domination du marché devrait normalement se poursuivre. Il est toutefois dommage que l’on doive attendre à l’été 2018 pour le nouveau V6 turbodiesel, mais bon, ce détail ne devrait absolument pas nuire au succès du pickup!