Détroit, Michigan — Voici à quoi pourrait ressembler la future vedette d’Infiniti. Un modèle capable de ferait croître de manière substantielle les ventes de la marque. Car le QX50 Concept préfigure vraisemblablement le remplaçant de l’actuel modèle du même nom, un véhicule qui date.

Le QX50 Concept succède au QX Sport Inspiration, un autre véhicule-concept qu’Infiniti avait présenté au Salon de l’auto de Beijing, en 2016. « Le QX50 Concept est une évolution de ce véhicule et il montre à quoi pourrait ressembler un futur produit d’Infiniti destiné au créneau qui se développe le plus à l’échelle planétaire ».

Voilà ce qu’a affirmé le président de la marque Infiniti, l’Allemand Roland Krueger, lors de la conférence de presse durant laquelle il a présenté ce prototype à une foule de journalistes réunie au Salon de Détroit, le 9 janvier dernier.

M Krueger nous a cependant appris peu de choses par rapport aux informations diffusées en décembre par Nissan, le constructeur des produits Infiniti.

Le modèle de série tant attendu aura donc des formes proches de celle du concept de Detroit. Des formes « musclées » que les designers de Nissan qualifient « d’élégance puissante ».

De plus, M. Krueger a confirmé qu’il sera le premier produit de la marque équipé du moteur VC-Turbo, un 4-cylindres de 2,0 L à taux de compression variable qu’on dit 27 % plus éconergétique qu’un V6 de puissance équivalente.

Il pourra également être muni de dispositifs de conduite autonome. Cette quincaillerie fera partie des options inscrites au catalogue de ce futur QX50.

Par ailleurs, cette nouveauté ne sera pas assemblée au Japon, comme le modèle actuel, mais plutôt à l’usine Nissan d’Aguascalientes, au Mexique. Sa production débutera au courant de l’année, mais M Krueger n’a pas précisé quand.

Les concessionnaires Infiniti ont grand besoin d’un nouveau QX50. C’est un secret de Polichinelle. Tant aux États-Unis qu’au Canada, le modèle actuel sert mal la marque dans ce créneau dominé par cinq modèles : l’Audi Q5, l’Acura RDX, le Lexus NX, le BMW X3 et le Mercedes-Benz GLC. Des modèles rivaux qui permettent à leurs constructeurs respectifs de réaliser deux, trois et même quatre fois plus de ventes. C’est tout dire.

Avec un véhicule comme le QX50 Concept, qui paraît substantiel (lire : plus massif), qu’il est possible d’équiper d’une quincaillerie technologique sophistiquée et doté d’une esthétique qui ne néglige pas ce côté clinquant si cher aux acheteurs de ce créneau, les concessionnaires de la marque de luxe de Nissan auront plus de chances d’attirer la clientèle qui ignore Infiniti.