Comme la doyenne de 1967 dont elle reprend le nom, la Porsche 911 R 2017 dévoilée au Salon de l’auto de Genève hier mise sur un allégement systématique et des performances optimisées.

Avec un poids limité à 1 370 kg grâce, entre autres, à de nombreux éléments en carbone et au toit en magnésium, cette nouvelle variante de la 911 devient la plus légère de la gamme.

Elle partage le 6-cylindres à plat de 4,0 L atmosphérique de la 911 GT3 RS. Ce moteur, qui livre 500 ch à 8 500 tr/min et 388 lb-pi de couple à 6 250 tr/min, est jumelé à une boîte de vitesses manuelle sport à six rapports dotée de rapports courts. Pour préserver une image de sportive de haute performance, aucune boîte automatique n’est offerte.

Grâce à ce moteur, la 911 R accélère de 0 à 100 km/h en 3,8 secs et peut atteint une vitesse de pointe de 323 km/h. En outre, le constructeur lui attribue une consommation moyenne de carburant de 13,3 L/100 km basée sur la méthode de calcul européenne du NEDC (New European Driving Cycle).

Avec ses roues arrière directrices, un différentiel arrière à glissement limité et des freins céramiques PCCB, la 911 R dispose d’une dotation destinée à optimiser la conduite sportive.

L’apparence de sa carrosserie est plutôt réservée. On croirait voir une « humble » Carrera. Inspirés de la 911 GT3, son museau et sa partie arrière signalent toutefois un lieu d’origine différent : la division Motorsport de Porsche située à Flacht, en Allemagne.

La 911 R se distingue aussi d’une 911 Carrera par un coloris spécifique, de même que par ses composants de carrosserie et de châssis empruntés à la 911 GT3 pour l’alléger. Elle n’a toutefois pas l’aileron arrière fixe de cette dernière, puisque le constructeur lui attribue plutôt une vocation routière. Un becquet rétractable semblable à celui des Carrera et un diffuseur sous la carrosserie devraient suffire.

Des pneus de catégorie ultra haute performance chaussent ses roues forgées en aluminium de 20 po qui ont un fini mat et un moyeu à verrouillage central.

À l’intérieur, le conducteur prend place dans un siège baquet en carbone recouvert d’un tissu au motif tartan « Pepita », une évocation des 911 d’antan. Il dispose aussi d’un petit volant sport exclusif et d’un levier de vitesses court « R ».

La Porsche 911 R 2017 sera en vente au Canada au cours du troisième trimestre de 2016, alors que nos voisins étatsuniens, eux, la recevront cet été. Son prix de base sera 211 000 $.

Avec une production limitée à seulement 991 exemplaires (991 est le nom de code de la 911 actuelle), parions que nous n’en verrons pas beaucoup au pays.

C’est en 1967 que Porsche a créé la 911R (R pour racing et pas espace entre les chiffres et la lettre). Construite avec une structure allégée et des portes en aluminium, elle était destinée à l’équipe de course d’usine et à des équipes privées. Un moteur Carrera 6 de 210 ch lui procurait une réserve de puissance considérable compte tenu du fait qu’elle ne pesait que 830 kg.

Au volant d’une de ces voitures munies de la nouvelle boîte de vitesses semi-automatique Sportomatic, Vic Elford, Hans Herrmann et Jochen Neerpasch ont remporté le Marathon de la Route, une course de 84 heures disputée sur le Nürburgring, en Allemagne.

Une 911R a également réussi aussi à établir cinq records de vitesse à Monza en Italie, en 1967. Selon les spécialistes de la société britannique d’encans Bonhams, la 911R 1967 que l’on voit dans la galerie de photos de cet article serait probablement cette voiture, qui avait permis aux pilotes suisses Jo Siffert, Rico Steinemann, Dieter Spörry et Charles Vögele de réaliser ces records. Aujourd’hui, la valeur de cette voiture, qui était offerte à l’encan organisé par Bonhams à Monte-Carlo en 2005, se chiffre à environ 500 000 $.

Produite en 1967 et 1968 seulement, Porsche ne fabriquera pas plus de 23 exemplaires de cette première 911R : trois prototypes et 20 modèles de série.

Porsche est passé maître dans le développement de versions spéciales alléchantes de la 911. Grâce à sa production limitée, cette nouveauté qui évoque une 911 inscrite au panthéon de l’histoire sportive de Porsche a tout pour obtenir un succès éclair.