L’une des présentations les plus attendues de ce Salon de Los Angeles est sans contredit l’arrivée de l’Alfa Romeo Stelvio 2018. Ce premier utilitaire pour la marque italienne devrait normalement aider le département des ventes de la marque qui, jusqu’ici, n’a pas battu de records au chapitre des ventes avec son exotique 4C et la berline Giulia qui tarde à arriver dans les salles de montre du continent.

Alfa Romeo a donc suivi la tendance imposée par l’industrie, soit celle d’ajouter un véhicule utilitaire à sa gamme. Pour Los Angeles, Alfa Romeo avait trimbalé la plus éclatante des livrées au programme, celle dont l’écusson Quadrifoglio indique le côté performant du véhicule.

Le nouveau venu qui devrait arriver plus tard en 2017 repose sur la même plateforme utilisée pour la berline Giulia. L’édition Quadrifoglio reprend également le même V6 biturbo de 2,9-litres de 505 chevaux déjà boulonné à bord de la berline haute performance.

Heureusement, pour les consommateurs qui ne voudront pas nécessairement enregistrer des temps d’accélération dignes des meilleures sportives, le Stelvio pourra aussi être commandé avec un moteur 4-cylindres turbocompressé de 2,0-litres livrant une puissance de 280 chevaux et un couple de 306 lb-pi. En bon VUS de performance, le Stelvio sera équipé d’office du rouage intégral Q4 de la marque, tandis que la boîte automatique à huit rapports devrait, aux dires du constructeur, être capable d’enregistrer des changements de rapports efficaces.

À l’intérieur, l’Alfa Romeo Stelvio respecte la philosophie introduite par la Giulia. La planche de bord présente un volant sport comme il se doit, celui-ci étant muni de palettes pour le changement des vitesses. En fait, tout a été pensé pour donner au conducteur une expérience de conduite supérieure. Comme il se doit, l’utilisation de matériaux nobles comme le bois véritable, la fibre de carbone et le cuir fait partie de la recette.

Il reste maintenant à voir quelle sera la réaction du public face à ce nouveau produit. Avec la popularité de tout ce qui porte la mention utilitaire de nos jours, le Stelvio semble voué à un avenir plus prometteur que la très spéciale 4C par exemple. Avec un nom pareil, disons qu’il a intérêt à livrer la marchandise, le véhicule portant le nom d’une route montagneuse située en Italie, celle-ci s’étirant sur 20 kilomètres avec 75 virages, le tout avec une différence d’altitude de 2758 mètres.

La division américaine d’Alfa Romeo a absolument besoin de ce nouveau VUS, ne serait-ce que parce que ce genre de véhicule se vend aisément par les temps qui courent. Avec une telle silhouette et des mécaniques à la hauteur, la marque italienne pourrait bien détenir la clé du succès pour notre continent.