Le kiosque du constructeur aux quatre anneaux regorgeait de plusieurs véhicules de la gamme, mais un modèle attirait particulièrement l’attention : la nouvelle R8 Spyder 2017.

Au même titre que la version précédente, le toit amovible demeure plus traditionnel en faisant appel à une toile légère. L’objectif est bien entendu de ne pas trop alourdir cette variante à ciel ouvert, le principal problème des décapotables. Le toit requiert 20 secondes pour se replier ou revenir en place, l’opération pouvant même être accomplie en roulant, et ce, jusqu’à une vitesse maximale de 50 km/h.

Le département de la motorisation du constructeur allemand n’a pas cherché à altérer la recette gagnante, le V10 de 5,2-litres à aspiration normale étant reconduit sans changement. C’est donc de dire que la puissance demeure au beau fixe à 540 chevaux-vapeur et le couple à 397 lb-pi. La boîte de transmission, au cas où vous ne le sauriez pas encore, est une unité à double embrayage comptant sept rapports, l’option manuelle ayant été reléguée aux oubliettes avec le changement de génération.

Avec un poids de 1612 kg, la bête allemande ne prend que 3,6 secondes pour atteindre 100 km/h, soit 0,1 seconde de plus que le coupé. Pas mal pour une voiture qui décoiffe au possible! Ah oui, la vitesse de pointe est limitée à 318 km/h.

Le constructeur affirme que la caisse est 50% plus rigide que l’ancienne Spyder, ce qui a permis de sauver du poids aux endroits névralgiques de la voiture exotique. Malgré son désavantage par rapport au coupé, l’édition Spyder l’emporte tout de même sur un point bien précis : la sonorité! Sans toit, la seule musique qui importe à bord de cette fusée allemande, c’est le ronronnement du V10 situé juste derrière les occupants.

Malheureusement, ce joyau de la conduite pure n’est pas à la portée de toutes les bourses. Mais puisqu’il existe un marché pour ce genre de bibitte, la venue d’une version à toit souple est bienvenue. Il sera intéressant de voir quel sera le prix demandé pour la très anticipée R8 à moteur V6 biturbo, un modèle ayant pour fonction de remplacer l’ancienne R8 V8.