Le terme brutal ne vient pas de nous: il est employé dans le communiqué officiel de 2200 mots qui décrit en long et en large le style du Lexus UX Concept qui vient de se montrer en primeur au Mondial de Paris.

On vous parlait il y a trois semaines de ce tout dernier prototype de Lexus, alors que ses premières esquisses lancées par le studio du constructeur établi dans le sud de la France suscitaient – déjà – la controverse.

On vous disait alors qu’une nomenclature avait été réservée auprès des autorités de la propriété intellectuelle pour des Lexus UX200, Lexus UX250 et Lexus UX250h – pour hybride, évidemment.

Ce que l’on sait de plus, maintenant que cette espèce d’utilitaire-coupé-wagon a révélé sa calandre démesurément agressive?

Rien.

Ou si peu. Tout au plus, on a appris qu’il n’y a que quatre places à bord; que l’expérience d’infodivertissement veut faire dans le 3D, hologrammes compris; que la fenestration adopte l’électrochrome – lire: qu’elle gère intelligemment la chaleur et la lumière.

Oh, et que les rétroviseurs persistent et signent dans leur absence, remplacés par des caméras qui retransmettent les images environnantes aux écrans de bord. Lexus appelle ça des… e-miroirs.

HeapMedia396467

Autres gizmos intéressants, non pas destinés au conducteur, mais bien au passager avant: un panneau de contrôle et une «colonne audio» amovible. Il est à peu près temps qu’on pense à accorder des commandes à celui (ou à celle) de droite qui n’a pas à conserver son attention sur la route…

Vous savez quoi? Le plus intéressant, dans toute cette histoire de prototype, c’est… ce nouveau siège cinétique qui, dixit Lexus, «remet en question les principes de l’assise».

L’idée est non seulement de faire le siège épouser son occupant, mais aussi de l’adapter en fonction de son poids – et des forces extérieures. Conséquence: une charge dispersée, des contraintes réduites, une stabilité de la tête…

…. bref, un confort accru, rehaussé par – tenez-vous bien: une toile écologique tissée d’une protéine issue de la fermentation microbienne aux chic propriétés d’absorption des chocs. Rien que ça.

Pareil fauteuil cinétique devrait renvoyer se rhabiller Nissan/Infiniti qui, depuis trois ans maintenant, vante ses sièges inspirés de la NASA

HeapMedia396455

Vous dites: vraiment, un 5e VUS à la gamme Lexus? Oui, et ça ferait du sens afin de concurrencer les BMW X1, Audi Q3 et Mercedes-Benz GLA de ce monde, rentabiliser la plateforme du nouveau Toyota CH-R et… remplacer la Lexus CT200h, dont les ventes ne lèvent pas. Espérons seulement que s’il traverse l’Atlantique jusqu’à nous, ce Lexus UX sera retouché par les studios de design californiens: il a bien besoin qu’on lui arrondisse quelques angles…

HeapMedia396459