Ce n’est pas un secret pour personne : la Nissan Micra fait un tabac chez nous. Le constructeur nippon a gagné son pari en faisant cavalier seul dans cette aventure nord-américaine. En effet, les États-Unis refusent encore de commercialiser cette citadine assemblée au Mexique.

Avec la présentation cette semaine de la cinquième génération du modèle, nos voisins du Sud seront-ils tentés de changer leur fusil d’épaule? Il est permis d’en douter, mais qu’en est-il de ce côté-ci de la frontière? Il va sans dire que le style renouvelé de la Micra 2017 – celle-ci sera commercialisée en Europe très bientôt – donnerait des munitions aux concessions Nissan du pays, mais à regarder les chiffres de ventes de la petite voiture, vous pouvez être certains que notre Micra actuelle sera parmi nous pendant un bon moment encore.

Au premier coup d’œil, on se rend bien compte du lien de parenté avec les autres modèles de la marque, notamment le Murano et la berline Maxima. Le bouclier présente encore ce « V » chromé en plein centre, tandis que la carrosserie se fait plus musclée avec ces arêtes qui se prolongent jusqu’à l’arrière. À l’instar des modèles de nouvelle facture, le pilier C de la petite Micra est noirci, ce qui a pour effet de dissimuler la poignée de la portière arrière, une solution déjà observée sur le Juke.

L’habitacle de la nouvelle voiture révèle une planche de bord adoptant la coloration de la caisse, ce qui ajoute un peu de vie à bord. Celle-ci est également à d’un écran de navigation en plein centre et même d’un volant sport qui va plutôt bien avec le levier de vitesse de la boîte manuelle. Sous le capot, la Nissan Micra sera disponible avec trois moteurs, soit deux blocs carburant à l’essence (un 3-cylindres turbo de 0,9 litre bon pour 90 chevaux et un autre bloc de 1,0-litre de cylindrée d’une puissance de 73 chevaux), tandis que l’autre option carburera au diesel, ce dernier étant également coté à une puissance totale de 90 chevaux.

Le constructeur a également l’intention de démocratiser les technologies de pointe avec cette citadine, la Micra de cinquième génération pouvant être commandée avec un système de détection de sortie de voie, un système de freinage d’urgence ainsi qu’un système d’alerte aux angles morts.

Malgré cette bouille sympathique, nous vous recommandons de ne pas retenir votre souffle trop longtemps. L’actuelle Nissan Micra est bien en selle chez nous. Dans le meilleur des scénarios, si Nissan décide de renouveler sa sous-compacte, ce ne sera pas avant quelques années.