Évaluations

Soumettez une évaluation

Évaluation basée sur la version: 2017 Audi Q5 2.0T Technik quattro 4 portes

8.0

Audi Q5 2018 : une prévisible évolution

Par Vincent Aubé

13 Jan 2017

San José de Los Cabos, Mexique – Le constructeur Audi avait convié la presse automobile aux fins fonds de la Californie du Sud afin de procéder au lancement de son nouveau Q5 2018. Cet eldorado pour les gens riches cadrait assez bien avec le statut huppé de la marque allemande, mais une autre raison expliquait ce choix géographique.

Voyez-vous, le populaire multisegment trône au sommet des ventes nord-américaines depuis un certain temps déjà et pour mieux répondre à la demande, le constructeur aux quatre anneaux a décidé de confier aux Mexicains le soin d’assembler la nouvelle génération de l’utilitaire. Située plus au sud dans la partie continentale du pays, la nouvelle usine est l’une des plus avancées au monde à plusieurs niveaux.

Il reste maintenant à déterminer si cette évolution du modèle saura convaincre les consommateurs de son avancement technologique, parce qu’à première vue, le Q5 2018 ne semble pas vouloir sortir du moule.

Avantages et inconvénients

  • + Consommation de carburant
  • + Tenue de route
  • + Confort
  • - Suspension
  • - Fiabilité à prouver
Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    Il n’y a pas à dire, les habitués du modèle ne seront absolument pas dépaysés. La silhouette du nouveau modèle ressemble à s’y méprendre à l’édition sortante, une formule auquel nous a habitués Audi au fil du temps d’ailleurs! Reposant sur une évolution de la plateforme MLB déjà utilisée sous la berline A4, le Q5 2018 est plus long de 4 mm, plus haut de 6 mm en plus de proposer un empattement allongé de 12 mm. L’utilisation de matériaux allégés a permis aux ingénieurs de retrancher un maximum de 90 kg par rapport au Q5 vendu depuis 2008.

    À l’avant, le VUS reprend sans surprise le thème introduit sur le récent Q7, la grille de calandre étant ceinturée d’une bande métallisée, celle-ci délimitant de façon plus claire sa présence à l’avant du véhicule. Les blocs optiques sont évidemment éclairés d’une signature au DEL, tandis que la découpe du capot accepte une paire d’arêtes supplémentaire. De profil, le nouveau Q5 est une copie conforme de son prédécesseur, un commentaire qui pourrait être lancé au sujet de la portion arrière également. Les feux de position sont de nouvelle facture, tout comme le design du pare-chocs qui change si l’ensemble S-Line est sélectionné ou non, mais du reste, le Q5 évolue peu à l’extérieur. Normal, me direz-vous, pour un véhicule aussi important.

    HeapMedia409655

    8.0Très bien
  • Intérieur

    Les véhicules de la marque sont réputés pour leur niveau de finition sans faille et il semble que la nouvelle usine respecte en tous points cette loi non écrite. Pendant cette longue journée de conduite en territoire mexicain, je n’ai remarqué aucun défaut ou même entendu un simple craquement relié à un assemblage bâclé. Comme il se doit, la qualité des matériaux utilisés est à l’image du constructeur. La planche de bord est une évolution de celle aperçue sur les plus récents modèles Audi, le bloc d’instrumentation entièrement digital permettant l’affichage de la carte des environs ou – ça va de soi – une foule d’informations additionnelles. Contrairement aux bolides R8 et TT, le Q5 a droit à un écran central accessible via la molette du système MMI. Qui plus est, le pavé tactile situé juste devant le levier de vitesse est une autre option pour y naviguer.

    La position de conduite se trouve aisément grâce aux nombreux ajustements du siège et de la colonne de direction et la sellerie enveloppante à souhait conserve toutefois la fermeté des sièges de la marque, une réalité qui agacera quelques consommateurs. L’empattement allongé a évidemment bonifié l’espace à la deuxième banquette, mais à ce niveau, le Q5 2018 n’a pas beaucoup changé, idem pour le volume du coffre.

    9.0Excellent
  • Technologie

    Le scandale des motorisations TDI a des effets néfastes sur le choix des motorisations disponibles pour le véhicule utilitaire. Même si ce lancement nous a permis de découvrir que le constructeur allait poursuivre la commercialisation de ce type de mécanique ailleurs dans le monde – nous avons pu essayer le V6 TDI ainsi que le 4-cylindres TDI –, ce ne sera pas le cas chez nous. Le Q5 2018 sera donc, au début du moins, livrable avec un seul moteur, soit le 4-cylindres turbo à injection directe de 2,0-litres de cylindrée doté d’une puissance de 252 chevaux et d’un couple de 273 lb-pi.

    Derrière ce bloc, la boîte de transmission double embrayage à sept rapports remplace l’unité automatique à huit vitesses en service depuis un bon moment. La mécanique est donc plus énergique que celle du 2.0T actuel, tandis que les réactions de la transmission se font plus efficaces.

    Sans surprise, le rouage intégral Quattro est de mise, mais celui-ci porte désormais le qualificatif Ultra, cet ajout autorisant le véhicule – lorsque la situation le permet – à limiter la traction aux roues motrices avant afin d’économiser du carburant. Le cas échéant, l’essieu arrière vient prêter main-forte si l’adhérence vient à manquer.

    8.0Très bien
  • Conduite

    L’Audi Q5 2018 a beau être entièrement nouveau, ça ne l’empêche pas de présenter un comportement tout à fait similaire au véhicule commercialisé depuis huit ans. Le gain en puissance sous le pied droit combiné à l’économie de poids ont sans aucun doute contribué à dynamiser l’ensemble, mais règle générale, le Q5 2018 demeure fidèle à la génération précédente. La direction est floue au centre, une critique observée sur d’autres modèles de la marque, tandis que la rigidité du châssis rassure les occupants.

    HeapMedia409666

    Malheureusement, toutes les versions essayées lors de ce lancement étaient équipées de la suspension pneumatique (ajustable en hauteur), une option qui ne sera pas offerte chez nous à court terme. Un bref entretien avec le responsable des relations publiques, Cort Nielsen, a toutefois révélé que celle-ci viendrait éventuellement sur le futur SQ5 et pourrait même être ajoutée au catalogue des options plus tard dans le cycle de vie du véhicule. À son sujet, je peux confirmer son efficacité sur un tracé bosselé lorsque le mode Comfort est sélectionné. Inutile de vous dire que cette fonction ferait un malheur sur nos routes québécoises!

    Agréable à conduire, silencieux et prévisible, l’Audi Q5 2018 est également plus frugal à la pompe, la moyenne affichée durant ce premier essai oscillant aux alentours des 8 litres aux 100 km sans même avoir ménagé la mécanique.

    8.5Très bien
  • Valeur

    Au moment d’écrire ces lignes, il est trop tôt pour parler de tarifications, Audi Canada n’ayant pas communiqué cette information. Attendez-vous à recevoir celle-ci au Salon de l’Auto de Montréal en janvier ou au Salon de Toronto en février. Toutefois, le véhicule le plus vendu risque de se vendre à un prix similaire au modèle sortant. Pour vous mettre en contexte, le Q5 de base débute à 43 800 $ en ce moment.

    8.0Très bien
  • Conclusion

    Comme tout constructeur prudent dans sa démarche, Audi n’a pas chamboulé son utilitaire. Le nouveau Q5 2018 qui arrivera au mois d’avril chez nous ne représente pas un immense pas vers l’avant, mais il s’agit tout de même d’un produit plus intéressant. Et vous pouvez parier sur son succès à court et à moyen terme, quoique cette fois-ci, le Q5 devra se débrouiller avec une seule mécanique, ce qui n’était pas le cas jusqu’à tout récemment.

Configuration et prix

Concessionnaires

Calculatrice de paiements

Offres et promotions

Voitures similaires

-- experts | -- usagers [0]

X1

2017

De 39 750 $
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

Forester

2017

De 25 995 $
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

QX50

2017

De 38 900 $
PDSF

APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN