• À propos de nous
  • Aide

Évaluations

Soumettez une évaluation

Évaluation basée sur la version: 2014 Chevrolet Equinox LT 4 portes à transmission intégrale avec 1LT

6.0

Chevrolet Equinox 2014 : toujours dans la course?

Par Antoine Joubert

7 Oct 2013

Depuis son introduction en 2010, on vante les mérites de l’Equinox au chapitre de l’économie de carburant, que procure le moteur quatre cylindres Ecotec lorsque non jumelé à la traction intégrale. Et si l’indice annoncé de 6,1 litres aux 100 kilomètres sur route est clairement trop optimiste, il faut mentionner qu’à l’opposé se trouvait jusqu’ici un moteur V6 extrêmement gourmand et très mal adapté au véhicule. On tente donc de corriger le tir depuis l’an dernier avec l’arrivée du bien connu V6 de 3,6 litres, si cher à GM.

Avantages et inconvénients

  • + Confort
  • + Puissance
  • + Silhouette charmante
  • - Consommation de carburant
  • - Boîte automatique
  • - Prix
Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    Sur le plan esthétique, l’Equinox ne change pas. Toujours aussi joli, bien proportionné, le véhicule vieillit très bien. Il faut toutefois mentionner que le modèle LS de base affiche un look nettement moins charmant, sans galerie de toit ni glaces teintées, et où les garnitures de plastique noir sont un peu trop présentes.

    Notre modèle d’essai, un modèle 1LT équipé de plusieurs options, adopte en revanche de très belles jantes chromées, qui s’agencent à merveille avec le véhicule. Le modèle LTZ peut aussi vous offrir un autre ensemble de jantes au style unique, qui demandent toutefois plus d’entretien en raison de leurs rayons multiples.

    7.5Très bien
  • Intérieur

    Chevrolet, qui aime jouer avec les teintes, a su créer à bord une ambiance nettement plus chaleureuse que du côté de certains rivaux, capitalisant trop souvent sur l’omniprésence du noir. Ici, en plus de bénéficier d’un poste de conduite ergonomique et esthétiquement réussi, on marie efficacement le gris pâle, le noir aux garnitures argentées et aux surpiqûres rouges. Le résultat est génial, tout à fait charmant.

    Hélas, la qualité de certains matériaux demeure ordinaire. Certains plastiques rigides sont très sensibles aux grafignes, signe d’un vieillissement prématuré. Même l’assemblage déçoit par endroit, notamment au chapitre du tableau de bord, au-dessus duquel des panneaux fixés de façon approximative engendrent déjà de petits craquements disgracieux.

    En contrepartie, force est d’admettre que le confort de l’habitacle est irréprochable. La position de conduite est parfaite, les sièges sont très confortables et l’espace est généreux, devant comme derrière. Quant à l’espace utilitaire, il est aussi volumineux que facilement exploitable.

    7.0Très bien
  • Technologie

    Aujourd’hui, plusieurs véhicules rivaux délaissent le moteur V6 au profit de quatre cylindres plus avares de carburant. GM persiste toutefois à croire à la pertinence d’offrir un V6, avec raison. Car certains acheteurs ont non seulement des besoins, mais aussi des goûts plus spécifiques. C’est en ce sens qu’on nous revient pour cette année avec un V6 de 3,6 litres qui adopte l’injection directe de carburant et le calage variable des soupapes. Fort de ses 301 chevaux, ce moteur est assurément, du moins sur papier, le plus puissant du créneau. Il faut hélas constater que si la puissance et les capacités sont plus intéressantes qu’avec le précédent V6 de 3,0 litres, la consommation demeure pour sa part très élevée.

    Après 335 kilomètres parcourus en conduite mi-ville mi-route, la cote de consommation affichée à l’écran était de 13,8 litres aux 100 kilomètres. Et lors des deux derniers jours de conduite, uniquement en ville, la moyenne s’élevait à 16,4 litres aux 100 kilomètres. Des chiffres démesurément élevés, dignes d’une camionnette pleine grandeur.

    7.5Très bien
  • Conduite

    À mon sens, les principales raisons qui expliquent cette consommation démesurée relèvent d’une transmission paresseuse et visiblement essoufflée par rapport à un moteur qui lui, est toujours bien en verve. Qui plus est, on constate que le rouage intégral est lui aussi lent à réagir, ce qui ne peut que nuire au résultat.

    On se console légèrement en constatant l’immense confort de roulement que procure l’Equinox, mais disons qu’il est désolant de constater un tel résultat, en dépit de la présence d’une technologie mécanique pourtant à jour.

    6.0Bien
  • Valeur

    L’Equinox est cher. Plus cher que ses rivaux nippons, même en version de base. Et on a beau offrir des modalités de financement avantageuses, il est clair qu’à 41 000$, notre Equinox 1LT n’attirera pas une masse d’acheteurs. Il faut bien sûr mentionner que ce prix comporte près de 8 000$ d’options, mais que ces dernières seront pour la plupart intégrées de série sur un Kia Sorento offert à prix plus raisonnable. Rappelons également que dans l’échelle hiérarchique de l’Equinox viennent aussi se hisser les modèles 2LT et LTZ, au sommet de la gamme. Et bien sûr, leur prix est encore plus élevé. Donc oui, il est possible de choisir un Equinox avec un prix avoisinant les 50 000$…

    5.0Bien
  • Conclusion

    L’Equinox n’est plus une nouveauté, ce qui ne l’empêche pas de posséder quelques belles cartes dans son jeu. Toutefois, le prix élevé, la consommation d’essence démesurée et la qualité de finition encore décevante m’obligent à avoir quelques réticences. Sans compter qu’en optant pour une version bien garnie à moteur V6, vous vous exposez à subir une plus forte dépréciation.

Configuration et prix

Concessionnaires

Calculatrice de paiements

Offres et promotions

Voitures similaires

7.8 experts | -- usagers [0]

Journey

2014

De 21 495 $
PDSF

7.0 experts | -- usagers [0]

Venza

2014

De 28 695 $
PDSF

9.0 experts | -- usagers [0]

Murano

2014

De 34 498 $
PDSF

APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN