Évaluations

Évaluation basée sur la version: 2017 Chevrolet Corvette Grand Sport coupé 2 portes avec 3LT

8.5

Chevrolet Corvette Grand Sport 2017 : une formule dure à battre

Par Vincent Aubé

21 Juil 2017

Je le dis souvent et je vais continuer de le crier haut et fort : le juste milieu est souvent la meilleure affaire pour le consommateur. En ce qui concerne la Chevrolet Corvette, c’est l’édition Grand Sport qui joue ce rôle médian et comme tout véhicule « juste assez équipé », la Corvette du milieu profite de l’équipement des deux pôles pour offrir aux amateurs un niveau de performance très alléchant.

En cette ère ou tout est automatisé ou électrique, il est bon de se rappeler comment l’automobile se comportait il y a de cela quelques décennies, voire quelques années. Loin de moi l’idée de comparer la Corvette 2017 à celle de 1977, mais il règne à bord de cette icône de l’industrie automobile américaine un sentiment de pureté, un petit quelque chose d’authentique qui oblige le conducteur – ou le pilote – à garder les deux mains sur l’agréable volant en suède Alcantara de la sportive américaine par excellence.

HeapMedia437481

Avantages et inconvénients

  • + Performances de haut niveau
  • + Sièges confortables
  • + Qualité de fabrication et de finition
  • + Prix raisonnable
  • - Espace intérieur
  • - Consommation de carburant
  • - Pneumatiques
Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    Il ne fait aucun doute, cette Corvette Grand Sport respecte la tradition du modèle lancé en 1953. Un long capot, une carrosserie en composite, des arches de roues aux quatre coins et une silhouette tout en courbes, oui, c’est bel et bien une Corvette!

    Par rapport au modèle Stingray, la Grand Sport emprunte le manteau de l’exotique Z06. C’est ce qui explique la présence de ces bas de caisse et ailerons installés aux deux extrémités du bolide. Même les trappes d’aération latérales proviennent du modèle suralimenté.

    Quant à ces jantes élargies enveloppées par des pneus Michelin Pilot Super Sport Cup 2 presque lisses, elles indiquent la présence du groupe optionnel Z07 (on parle ici d’un supplément de 9195 $) qui comprend aussi des freins à disques en carbone-céramique, sans oublier la suspension magnétique déjà bien connu des inconditionnels de la sportive. Avec les bandes bleues sur les ailes avant et cette bande noire centrale, cette Vette a tout ce qu’il faut pour semer la terreur partout où elle passe!

    9.0Excellent
  • Intérieur

    Avec ou sans le toit amovible – ce dernier peut être serré dans le coffre si son propriétaire veut bien se donner la peine de défaire les fixations –, la Corvette oblige ses passagers à descendre à bord, à quelques centimètres du sol. C’est une sportive après tout et il n’y a rien de mal là-dedans!

    Une fois bien en place dans ces les sièges optionnels « Compétition », les occupants n’ont plus qu’à admirer la planche de bord qui, sans surprise, met l’emphase sur le poste de pilotage. Contrairement aux générations précédentes du modèle, la qualité des matériaux est à noter ici. Qui plus est, cette Grand Sport profite de l’ensemble « Grand Sport Collector Edition » qui ajoute notamment cette bande bleutée au niveau de la planche de bord et cet écusson numéroté sous les boutons de la chaîne audio. Le confort de ces sièges en fibre de carbone est surprenant, tandis que le support garantit que les occupants vont rester en place au prochain virage abordé à vive allure.

    L’amateur de conduite doit aussi trouver son compte à bord de cette fusée américaine. La position de conduite se trouve aisément grâce aux ajustements électriques de la colonne de direction et du siège de conducteur. Et ce n’est pas tout, le volant à base aplatie étant de bonne dimension. L’endroit retenu pour le levier de vitesse est peut-être un peu trop près à mon goût, mais après quelques changements de rapports, on finit par s’y habituer.

    HeapMedia437484

    8.0Très bien
  • Technologie

    Si la Grand Sport profite de plusieurs composantes empruntées à la Z06 (encore faut-il sélectionner le groupe Z07 pour profiter des meilleurs éléments), elle doit se contenter du V8 à aspiration normale de la Stingray, un bloc de 6,2-litres qui développe tout de même 460 chevaux et 465 lb-pi de couple. Chez certains constructeurs concurrents, un modèle intermédiaire aurait droit à 20 ou 30 chevaux additionnels, mais ce n’est pas le cas ici.

    Peu importe, y a-t-il beaucoup de conducteurs qui exploitent le plein potentiel de leur mécanique sur la route, voire même sur un circuit fermé? La grande différence vient avec cette option (Z07) qui améliore grandement la tenue de route et le freinage, ne l’oublions pas celui-là. Et même si certains souhaiteraient avoir plus de « ooomph » sous le pied droit, le V8 LT1 est tout à fait capable d’effrayer n’importe quel conducteur inexpérimenté. En d’autres termes, les accélérations sont ahurissantes, et ce, même si le maniement de la boîte manuelle à 7 rapports est plus lent que l’unité automatique à 8 vitesses disponible en option. Ai-je besoin d’ajouter que la version à trois pédales est plus authentique?

    HeapMedia437487

    8.5Très bien
  • Conduite

    L’expérience Corvette débute au démarrage, le son du V8 valant à lui seul le détour. Les ingénieurs responsables de ce détail ont une fois de plus trouvé la note parfaite pour séduire n’importe quel mordu du modèle. Équipée de la boîte manuelle, la Corvette demande quelques instants à son conducteur pour s’acclimater à la lourdeur de l’embrayage. De plus, la direction est loin d’être aussi assistée que dans une sous-compacte, la largeur des pneumatiques étant en cause ici.

    Heureusement, il est possible de changer le caractère de la voiture via cette molette placée non loin du levier de vitesse. Au menu, les modes « Weather » et « Eco » sont là pour les conditions climatiques difficiles ou pour sauver quelques sous à la pompe, mais en réalité, ce sont les modes Touring, Sport et Track (ou Piste) qui nous intéressent. En ville, le mode Touring est parfait, mais pour plus de sensations, le mode Sport est tout indiqué. En toute franchise, j’ai principalement utilisé ce dernier pendant mes quelques jours d’essai, la mécanique étant plus réactive, idem pour la suspension et la lourdeur de la direction. Le mode Piste est quant à lui trop poussé pour une utilisation au quotidien. Une fois à la piste par contre…

    HeapMedia437463

    9.5Excellent
  • Valeur

    À un prix de départ de 75 895 $, la Corvette Grand Sport est une sacrée aubaine pour le niveau de performance qu’elle offre. L’exemplaire qui m’était prêté était un peu plus dispendieux par contre, le prix final étant au-dessus des 112 000 $, une somme considérable vous en conviendrez. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de monter à bord d’une Corvette Grand Sport munie des meilleures composantes de la Z06 pour passablement moins d’argent. Au consommateur de décider s’il veut toutes les options ou non!

    9.0Excellent
  • Conclusion

    J’avais été séduit par la Corvette Stingray à l’occasion de son lancement en Californie il y a de cela quelques années déjà et ce retour derrière un volant de la sportive me rassure sur un point : les ingénieurs de General Motors sont encore capables de produire une sportive de niveau mondial. Avec la Grand Sport, le constructeur prouve une fois de plus que le juste milieu est une formule dure à battre.

Configuration et prix

Concessionnaires

Calculatrice de paiements

Offres et promotions

Voitures similaires

-- experts

F-TYPE

2017

De 78 500 $
PDSF

-- experts

718 Cayman

2017

De 61 500 $
PDSF

-- experts

SLC

2017

De 58 800 $
PDSF

APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN