2018 Chevrolet Equinox

N/D PDSF

Évaluations

Évaluation basée sur la version: 2018 Chevrolet Equinox Equinox

7.5

Chevrolet Equinox 2018 : un pas de plus vers la reconnaissance

Par Daniel Rufiange

13 Avr 2017

L’Equinox fait partie de la famille Chevrolet depuis 2005 déjà. Voilà donc plus d’une décennie qu’il tente de se faire une place de choix dans le populaire segment des VUS compacts. On dit qu’il tente de se faire une place, car lorsque la concurrence a pour nom Honda CR-V et Toyota RAV5, notamment, rien ne s’annonce facile.

Le problème pour Chevrolet, c’est que la première mouture du modèle avançait peu d’arguments en sa faveur. Un mauvais véhicule né à une très mauvaise période pour la compagnie. Lors de la refonte du produit, en 2010, on a fait des progrès intéressants, mais pas de nature à faire trembler la concurrence.

Et nous voilà, sept ans plus tard, avec la troisième version de cet Equinox sur laquelle Chevrolet nourrit de grandes ambitions. Sept ans d’immobilisme, c’est une éternité lorsqu’on doit rattraper ses rivaux. La tâche s’annonce donc ardue pour le nouveau venu. La bonne nouvelle, c’est que la division a donné un bon coup de barre.

Est-ce que ce sera assez?

Avantages et inconvénients

Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    L’Equinox fait peau neuve pour 2018 et si c’est particulièrement visible de l’extérieur où une nouvelle robe le met au goût du jour, il importe de savoir qu’on a aussi fait beaucoup de travail sous l’enveloppe afin de moderniser un produit qui en avait bien besoin. Le châssis est tout neuf et au passage la nouvelle structure fait un usage plus important d’acier à haute résistance et de mélanges divers qui ont des effets solidifiant et rigidifiant.

    HeapMedia434063

    On a droit à un véhicule légèrement plus court, mais on parle ici de quelques centimètres. En fait, on a réduit l’empattement et la longueur hors tout. Tous ces changements, combinés à la première nouveauté introduite sous le capot, ont eu pour conséquence de réduire le poids du véhicule de 400 livres.

    Ce n’est pas rien. La taille du moteur de base, passablement réduite, y compte pour beaucoup. Nous reviendrons à la mécanique un peu plus loin, mais il importe de mentionner ici que les premières variantes à nous parvenir profitent toutes d’un 4-cylindres turbo de 1,5 litre. Deux autres mécaniques sont attendues plus tard en cours d’année. Il sera intéressant de voir si on parlera toujours de réduction de poids avec ces dernières.

    Du reste, on retrouve pour l’instant six déclinaisons du modèle, soit les LS, LT et Premier, chacune étant proposée en configuration à traction ou avec la motricité aux quatre roues.

    7.0Bien
  • Intérieur

    La première bonne nouvelle à l’intérieur, c’est que la réduction de l’empattement et de la longueur n’est pas venue handicaper le volume de chargement. En fait, à des poussières près, on a droit au même espace qu’avec le modèle qui tire sa révérence. Cependant, avec une capacité maximale de 1798 litres, l’Equinox n’est pas le plus logeable de sa catégorie. Les Honda CR-V et Toyota RAV4, notamment, proposent autour de 2000 litres.

    HeapMedia434059

    Lors de ce premier contact avec le véhicule, Chevrolet n’avait mis à notre disposition que les versions haut de gamme du modèle, les Premier. On peut bien vous dire que la qualité aperçue nous semblait très bien, il sera intéressant de voir ce qu’on nous réservera dans les modèles d’entrée de gamme. L’historique de GM en la matière n’est pas sans tache.

    À la décharge de la compagnie, on a senti un réel effort en vue d’améliorer la situation et on peut affirmer sans se tromper que la nouvelle proposition sera plus intéressante que l’ancienne.

    Un pas en avant.

    Une autre bonne nouvelle, tenez. En matière d’équipement, on y a mis le paquet. Le modèle de base est livré avec les systèmes Apple CarPlay et Android Auto, les sièges chauffants, la caméra de recul et l’accès Wi-Fi 4G LTE, notamment. Lorsqu’on grimpe à la livrée LT, on ajoute quelques commodités, mais surtout, on a accès à deux groupes d’options (Confidence & Convenience et True North) qui regorgent de petites attentions. Avec le modèle Premier, c’est simple, rien ne manque.

    7.5Bien
  • Technologie

    Nous en avons fait mention, l’Equinox se pointe chez nous avec un moteur 4-cylindres turbo de 1,5 litre. La puissance de ce dernier, chiffrée à 170 chevaux et 203 livres-pieds de couple, se veut suffisante pour un usage de tous les jours. À cette mécanique est mariée une boîte automatique à six rapports. Si vous avez des besoins importants au niveau du remorquage, vous serez mieux servi par le prochain moteur promis par GM, un 4-cylindres turbo de 2 litres offrant 252 chevaux et 260 livres-pieds de couple. Ce dernier est attendu pour le début de l’été.

    HeapMedia434089

    Une variante à moteur Diesel fera quant à elle ses débuts vers la fin de la belle saison. Le 4-cylindres turbo de 1,6 litre promet d’être le champion de la consommation d’essence au sein de la famille.

    Pour l’instant, le premier moulin proposé annonce une cote de consommation de 9.2 litres aux 100 kilomètres en ville, 7.3 litres sur l’autoroute. Le combiné, prévu à 8.3 litres, se rapproche de notre moyenne obtenue lors de ce premier contact, soit 8,1 litres aux 100 kilomètres.

    8.0Très bien
  • Conduite

    Le rendement de l’Equinox pourrait se résumer en un seul mot : compromis. Cette réalité se reflète dans nos cotes, d’ailleurs; rien d’extraordinaire ni d’ordinaire.

    Pas vraiment sportif, il offre tout de même une belle tenue de cap et se montre stable en virage. Sa principale qualité, c’est le niveau de confort qu’il avance, doublé d’une belle insonorisation de la cabine.

    Malgré la réduction de poids, l’Equinox demeure un produit lourd et on le sent lorsqu’on y va de manœuvres plus brusques. Une conduite tout en douceur est à prioriser. Ça devrait être la norme avec ce genre de véhicule, mais certains conducteurs ont tendance à penser que leurs VUS peuvent réagir comme des voitures. À ce niveau, le dynamisme se trouve chez Mazda avec le CX-5. L’Equinox, lui, préfère dorloter ses occupants, à l’instar d’un Toyota RAV-4, par exemple.

    HeapMedia434033

    En somme, pour ceux qui apprécient la quiétude au volant et qui souhaitent d’abord et avant tout une expérience de conduite rassurante, le nouveau venu de Chevrolet ne vous décevra pas. En prime, lorsque vous montez un tantinet dans la gamme, les caractéristiques de sécurité s’invitent allègrement.

    7.5Bien
  • Valeur

    Prix des versions : 25 197 $ pour le modèle LS, 28 195 $ pour le LT et 31 795 $ pour la livrée Premier.

    7.5Bien
  • Conclusion

    Avec des rivaux comme le Honda CR-V, le Toyota RAV4, le Mazda CX-5, le Nissan Rogue et le Ford Escape, pour ne nommer que ceux-là, c’est une tâche colossale qui attend Chevrolet avec l’Equinox.

    Si jusqu’à maintenant, le produit n’avait rien pour faire trembler la concurrence, il a désormais de meilleurs atouts dans sa manche pour non pas faire trembler ses rivaux, mais du moins les faire réfléchir.

    Un pas vers la reconnaissance, en somme.

    Photos : Daniel Rufiange

Concessionnaires

Calculatrice de paiements

Voitures similaires

APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN