Évaluations

Soumettez une évaluation

Évaluation basée sur la version:

8.5

Ford Focus RS 2016 : ma découverte de l'année

Par Vincent Aubé

24 Août 2016

C’est probablement LA voiture la plus attendue de l’année de ce côté-ci de l’Atlantique et il s’agit d’une Ford Focus! Bon, il ne s’agit pas d’une banale Focus, mais plutôt d’une bombe à retardement taillée pour nos routes, mais qui ne souffrirait d’aucun complexe sur un circuit fermé.

En d’autres termes, voici la riposte de Ford aux Subaru WRX STi et Volkswagen Golf R de ce monde. En fait, à cette liste, il est permis d’ajouter la Mercedes-AMG CLA45 4MATIC et l’Audi S3, deux compactes axées sur la performance qui commandent une somme équivalente.
La troisième Focus à porter l’écusson RS – les deux premières n’ont jamais atteint l’Amérique du Nord – a-t-elle ce qu’il faut pour faire la vie dure à ce quatuor de performance? C’est ce que j’ai tenté d’élucider le temps d’un bref essai plus tôt cet été.

Avantages et inconvénients

  • + Agrément de conduite surprenant
  • + Sonorité de l'échappement
  • + Tenue de route
  • - Prix élevé
Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    Au même titre que les autres voitures énumérées plus tôt (la Mitsubishi Lancer Evolution aurait pu faire partie de ce palmarès, mais elle n’est plus offerte), la Ford Focus RS se distingue de ses consœurs par sa robe plus technique. Par rapport à une Ford Focus d’entrée de gamme, la RS n’est disponible qu’en quatre coloris, le Bleu nitreux que vous apercevez étant assurément le plus éclatant. Évidemment, ce n’est pas tout, puisque la Focus RS vend tout de suite la mèche sur sa vocation.

    Le bouclier est on ne peut plus clair : cette sportive a besoin de plus d’air sous le capot, non seulement pour gaver la mécanique turbocompressée, mais également pour acheminer plus d’air aux freins à disques Brembo à l’avant. Le traitement se poursuit sur les flancs, les jantes de 19 pouces étant exclusives à cette livrée. Finalement, la portion arrière est beaucoup moins caricaturale que celle de la Focus ST : les deux pots d’échappement émanent d’un diffuseur fonctionnel, tandis que l’aileron surélevé ne fait qu’ajouter au spectacle.

    9.0Excellent
  • Intérieur

    Les indices de l’appartenance à la tradition des modèles RS se font moins nombreux, comme c’est le cas à bord des autres bombinettes du moment. Il y a bel et bien un écusson sur le volant à la base aplatie et deux autres broderies « RS » sur les sièges Recaro de la première rangée, mais outre ceux-ci, la Focus RS reprend essentiellement la recette de la Focus ST et il n’y a rien de mal là-dedans.

    Les sièges Recaro enveloppent adéquatement les passagers de la première rangée et grâce aux ajustements de la sellerie et de la colonne de direction, il est très facile de trouver une position de conduite optimale et, dans ce cas-ci, disons que ce détail est assez primordial. Le volant est lui aussi très agréable à tenir en main, idem pour le levier de vitesse de la boîte manuelle qui tombe parfaitement en main. Les jauges logées par-dessus la planche de bord ne sont pas très grosses, mais leur minceur n’obstrue aucunement la vue.

    Comme pour la Focus ST, cette RS vient avec une série de boutons à gauche du levier de la transmission. Toutefois, la RS en propose un de plus, ce dernier modifiant les paramètres mécaniques de la voiture selon l’humeur du pilote. Évidemment, je pourrais m’étendre sur l’espace un peu restreint à la deuxième banquette ou sur le volume du coffre, mais à ce niveau, la RS ne change pas par rapport aux autres membres de la famille Focus.

    8.0Très bien
  • Technologie

    L’avant-dernière Focus RS – celle qui n’a pas traversé l’océan – était équipée d’une mécanique 5-cylindres turbo empruntée à Volvo. Sept ans plus tard, Ford a décidé de faire les choses à sa manière. La motorisation retenue est déjà connue du public puisqu’elle prend place sous le capot de la Mustang Ecoboost. Le 4-cylindres turbo de 2,3-litres reprend donc du service dans cette application, mais contrairement aux 310 chevaux de puissance et 300 lb-pi de couple du ponycar, la Focus RS est plus gonflée que jamais avec 350 chevaux-vapeur et 350 lb-pi de couple, des chiffres qui placent la voiture américaine bonne deuxième derrière l’explosive CLA45 AMG.

    Et ce n’est pas tout, puisque la transmission manuelle à six rapports (la seule offerte) s’occupe d’envoyer cette cavalerie aux quatre roues motrices, une première dans l’histoire du modèle. Sachez aussi que la Focus RS a droit à un contrôle vectoriel du couple qui améliore encore plus l’adhérence. Les pneus d’été Michelin Pilot Sport Cup 2 (lire mordants à souhait) ont également leur mot à dire dans l’agilité de cette petite, soyons francs!

    9.5Excellent
  • Conduite

    La Focus RS a du charisme, son habitacle est bien ficelé et ses organes mécaniques n’ont rien à envier aux autres représentantes du segment, mais au final, comment se comporte-t-elle cette RS?

    D’emblée, je suis tenté de dire que la RS se trouve à mi-chemin entre la WRX STi et la Golf R en termes de confort et d’accessibilité. La Subaru est une voiture qui demande à son conducteur d’être impliqué, tandis que la Volkswagen pourrait être conduite par n’importe quel amateur (surtout avec la transmission à double embrayage disponible en option).

    La représentante du Japon possède une suspension très ferme, la Golf R, malgré sa fermeté, réagit assez bien à notre bitume usé par le temps. La Focus RS, de son côté, s’approche de la Volks (à condition de ne pas choisir le mode Track ou simplement de raffermir la suspension via le bras monté à la colonne de direction) et pourrait facilement s’avérer une voiture capable d’avaler les kilomètres sur une grande distance. De plus, la précision de son levier de vitesse étonne dès les premiers changements de rapports, un compliment également observé dans le cas de la direction. Chaque coup de volant se traduit par une réaction de la voiture.

    Le ronronnement du moteur est lui aussi un pur délice à entendre, que ce soit au démarrage ou pendant un dépassement énergique sur l’autoroute. Le mode Sport est celui que je préfère, la suspension demeurant confortable pour le quotidien, mais avec un soupçon de sportivité additionnelle, l’échappement étant quant à lui plus guttural qu’en mode Normal.

    La Focus ST était déjà un très bel exemple d’homogénéité, la Focus RS ne fait que repousser les limites de l’agrément de conduite. Malheureusement, pour profiter de tout le potentiel de celle-ci, il faut obligatoirement fréquenter un circuit fermé, à moins d’opter pour l’illégalité de conduire au-delà des limites permises sur nos routes. La Focus RS est une voiture hyper agréable à piloter au quotidien et même un brin frugal grâce à son dispositif d’extinction du moteur à l’arrêt.

    9.0Excellent
  • Valeur

    Le seul problème avec cette super Focus, c’est son prix. Sa diffusion limitée et toute cette ingénierie montée à bord font grimper la facture à 50 000 $ (49 669 $ avec les frais de livraison si vous préférez). La RS n’a pas de groupe optionnel. Le prix affiché est donc celui que les amateurs paieront pour asseoir leurs popotins derrière le volant de cette sportive. Est-ce bien raisonnable tout ça? Pour ceux et celles qui adorent ce genre de bibitte, la réponse est oui. D’ailleurs, l’engouement est tel que certains consommateurs devront attendre jusqu’à 2017 pour recevoir leur futur jouet.

    8.5Très bien
  • Conclusion

    Je fais partie de ce groupe restreint d’amateurs qui apprécient encore les bienfaits d’une voiture sport. Il est vrai qu’une telle voiture exploite son plein potentiel sur une piste, mais en réalité, même en conduite normale, cette Ford Focus spéciale est un charme à conduire. Assurément l’une des belles découvertes de l’année en ce qui me concerne. J’ai déjà hâte à l’hiver pour voir comment elle se comporte dans la neige!

Configuration et prix

Concessionnaires

Calculatrice de paiements

Offres et promotions

Voitures similaires

-- experts | -- usagers [0]

A6

2016

De 56 900 $
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

A3

2016

De 31 600 $
PDSF

6.5 experts | -- usagers [0]

De 49 950 $
PDSF

APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN