Évaluations

Soumettez une évaluation
8.5

Ford Mustang Shelby GT350 2016 : Carroll en serait fier

Par Vincent Aubé

26 Avr 2016

La dernière fois que j’ai pu asseoir mon postérieur derrière le volant d’une Mustang tatouée du cobra, c’était en 2012. À l’époque, la Mustang Shelby portait l’écusson GT500, la suspension arrière faisait encore appel à un essieu rigide, tandis que la mécanique V8 était coiffée d’un compresseur volumétrique gros comme la Terre. Il s’agissait d’une véritable bête à ne pas mettre entre les mains de n’importe qui.

Pour 2016, Ford ramène le nom Shelby au sommet de la gamme Mustang, mais au lieu de l’appellation GT500, c’est plutôt la GT350 qui réapparaît juste au-dessus de la Mustang GT, et ce, presque 50 ans après la première du nom. C’est en 1965 que l’histoire d’amour entre Carroll Shelby et Ford débute, la GT350 devenant ainsi la Mustang de production la plus rapide du moment. La nouvelle livrée fait-elle honneur à son ancêtre? Permettez-moi de répondre tout de suite à cette question : Oui!

Avantages et inconvénients

  • + Mécanique raffinée
  • + Agrément de conduite
  • + Charisme
  • + Sonorité du moteur
  • + Tenue de route
  • + Tenue de route sur la piste
  • - Finition intérieure
  • - Voiture bruyante
  • - Visibilité arrière
Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    Juste à la regarder cette Shelby GT350 et il est clair que cette réinterprétation moderne du concept original est plus rapide que les Mustang régulières. Le capot ventilé, les bas de caisse agressifs, les différents ailerons à l’avant et à l’arrière, les jantes de 19 pouces de diamètre (de 10,5 et 11 pouces de largeur respectivement) enveloppées par des gommes Michelin collantes à souhait, les freins à disques Brembo à six pistons, les pots d’échappement et même les bandes bleues (!) qui traversent la carrosserie, tout est pensé pour aller plus vite.

    Et, pour lui assurer un certain statut dans la circulation lourde, le département du design a cru bon d’ajouter le fameux serpent avec des écussons spécifiques au modèle, tandis que sur les ailes avant élargies et ventilées, l’écusson « GT350 » confirme le caractère spécial de ce coupé américain. Il n’ y a pas à dire, après quelques kilomètres parcourus sur les routes de la Belle Province, je pouvais déjà compter par dizaines le nombre de pouces en l’air reçus de la part d’automobilistes et de piétons qui me voyaient en volant du ponycar. Les mordus savent que cette Mustang n’est pas ordinaire, ça se voit et ça s’entend!

    8.5Très bien
  • Intérieur

    Un petit coup d’œil à l’intérieur démontre que les habitués de la nouvelle Mustang ne seront pas dépaysés. La planche de bord demeure identique, celle-ci étant toutefois habillée d’une plaque numérotée – à quelques pouces du nez du passager avant –, tandis que le volant à base aplatie est un autre indice de l’appartenance à la famille Shelby.

    Bien entendu, les consommateurs qui voudront utiliser leur GT350 sur la piste vont probablement considérer de ne pas opter pour les sièges baquets en cuir (comme sur notre modèle essayé), les sièges Recaro en tissu étant assurément taillés pour la conduite sportive. Mais bon, puisqu’une voiture est également un moyen de transport qui transporte du point A au point B, l’option en cuir n’est pas désagréable non plus, surtout avec le chauffage et la ventilation intégrés. D’ailleurs, en sélectionnant cette option, il faut accepter de débourser la modique somme de 9400 $, la sellerie en cuir faisant partie de l’Ensemble Technologie. Soyez rassurés, ce groupe optionnel contient plusieurs autres équipements intéressants comme les amortisseurs MagneRide, les ressorts plus robustes, le système de contrôle intégré du pilote, la chaîne audio à sept-haut-parleurs, la radio satellite et une panoplie de gadgets électroniques.

    7.5Bien
  • Technologie

    Au-delà de la nouvelle ligne, de la qualité supérieure dans l’habitacle et même de la suspension indépendante qui fait des merveilles, c’est le cœur de cette Mustang qui fait vibrer n’importe quel passionné d’automobiles. Le moteur V8 de 5,2-litres de la GT350 n’a pas besoin de suralimentation pour livrer ses 526 chevaux disponibles à partir de 7500 tr/min.

    Le fait que les propriétaires de cette Shelby moderne voudront essayer leur bolide sur la piste justifie ce V8 à aspiration normale capable de révolutionner à des régimes plus haut qu’à l’habitude. L’une des particularités de cet engin est ce vilebrequin plat qui, au final, permet une meilleure admission d’air, donc plus de puissance. Le son qui émane des pots d’échappement est également différent de celui du V8 Coyote de 5,0-litres boulonné dans la GT.

    Le constructeur américain n’a pas cherché à faciliter la tâche des conducteurs de GT350, l’unique boîte de transmission disponible étant une bonne vieille manuelle à six rapports, celle-ci envoyant la puissance aux roues motrices arrière via un différentiel à glissement limité dont le rapport de pont est de 3:73.

    9.0Excellent
  • Conduite

    Au final, c’est derrière le volant qu’une Shelby GT350 démontre tout son savoir-faire. Elle a beau semer la terreur partout où elle circule – surtout grâce au bouton qui permet de sélectionner la sonorité des échappements –, si elle n’est pas à la hauteur du cobra situé en plein centre du coffre, elle ne vaut pas les 72 699 $ (avant taxes et frais de livraison) requis pour son acquisition.

    Heureusement, elle n’a pas perdu de son caractère monstrueux. Une simple pression sur le bouton d’allumage suffit pour raviver les passions. Cette GT350 possède actuellement l’une des plus belles sonorités de l’industrie et, quant à moi, l’échappement serait toujours en mode Sport.

    L’embrayage est plus lourd que dans une Fiesta et le levier de la boîte de vitesse s’avère assez précis. Avec le système de contrôle de conduite intégré, il est possible d’ajuster la voiture selon l’utilisation requise (Normal, Sport, Météo, Piste et Piste de dragster). Pour une conduite plus agressive sur la route, le mode Sport est amplement suffisant, celui-ci ayant un effet favorable sur la suspension, la direction ainsi que la réaction de la mécanique, en plus de garder l’antipatinage enclenché.

    Pour constater à quel point la GT350 est une voiture plus civilisée, une belle route des Basses-Laurentides s’imposait. Malheureusement, à ma grande surprise, le revêtement de celle-ci avait perdu de son lustre, ce qui handicapait quelque peu la tenue de route. Malgré tout, le coupé américain s’est comporté de manière exemplaire. En fait, cette livrée est sans aucun doute LA meilleure Shelby de route de l’histoire. Elle demande encore d’avoir les deux mains sur le volant, mais face à sa devancière de 2012, la GT350 est une voiture plus facile à piloter au quotidien ou sur un tracé plus inspirant.

    9.5Excellent
  • Valeur

    À un prix de départ de 62 599 $, la Mustang Shelby GT350 2016 ne s’adresse pas à toutes les bourses. Mais bon, avec ce que ce ponycar moderne a à offrir, il est difficile de trouver mieux à l’heure actuelle sur le marché en matière de rapport performances/prix. À moins que le tandem Corvette/Camaro ne soit sur votre liste.

    9.0Excellent
  • Conclusion

    La réincarnation de la mythique GT350 est une sacrée belle réussite de la part du constructeur de Dearborn. À l’instar des autres Mustang plus abordables, la nouvelle Shelby GT350 doit dorénavant être considérée comme une sportive de haut niveau. Elle a encore son petit côté rustre, mais c’est justement ce qui fait son charme! Carroll Shelby en serait fière.

Configuration et prix

Concessionnaires

Calculatrice de paiements

Offres et promotions

Voitures similaires

-- experts | -- usagers [0]

M4

2016

De 76 000 $
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

ATS coupé

2016

De 41 490 $
PDSF

7.0 experts | -- usagers [0]

Classe-E

2016

De 59 500 $
PDSF

APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN