Évaluations

Soumettez une évaluation

Évaluation basée sur la version: 2017 Ford Escape 4 RM 4 portes

7.5

Ford Escape 2017 : demeurer au sommet

Par Vincent Aubé

13 Mai 2016

Jasper, AB – Le Ford Escape est sans contredit l’une des belles réussites du constructeur américain. Le petit VUS trône au sommet des ventes de sa catégorie et la tendance ne semble pas vouloir ralentir. Bien entendu, avec l’importance de ces utilitaires compacts, cette refonte de mi-parcours annoncée plus tôt cette année n’a rien de surprenant. Il faut trimer dur pour rester au sommet.

Malgré les apparences, ce passage à l’année-modèle 2017 est un peu plus qu’une simple refonte du populaire utilitaire, le constructeur ayant apporté son lot de modifications dignes de mention. Pour illustrer celles-ci, la direction de Ford Canada avait organisé une « escapade » dans la belle région de Jasper, en Alberta.

Avantages et inconvénients

  • + Consommation de carburant
  • + Tenue de route
  • + Équipement complet
  • + Agilité
  • + Mécanique moderne
  • - Prix des options
  • - Qualité de fabrication
  • - Puissance
Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    Comme je l’ai mentionné plus haut, la plateforme demeure au beau fixe pour l’année qui vient. C’est ce qui explique la silhouette familière. Par contre, le département de design a mis la main à la pâte au niveau du museau qui se marie beaucoup mieux avec son grand frère le Ford Edge. La grille de calandre trapézoïdale lui confère un bouclier un peu plus « camionnesque », tandis que le pare-chocs redessiné est plus simple. Quant aux blocs optiques, ils changent de forme pour 2017, l’édition Titanium ayant même droit à des phares aux diodes électroluminescentes.

    À l’arrière, les feux de position plus étroits donnent l’impression que le VUS s’est élargi entre les deux millésimes. Pourtant, il n’en est rien! Si la version S de base est de retour pour 2017, ce sont majoritairement les deux autres livrées que vous apercevrez sur les routes du pays, l’Escape S ne comptant que pour 3% des ventes canadiennes. À ce propos, celui-ci se démarque des deux autres par l’absence des deux pots d’échappement ainsi que par les roues en acier recouvertes d’enjoliveurs.

    Les versions SE et Titanium viennent plutôt avec des sabots de 17 et 18 pouces respectivement, le constructeur proposant même de passer à des jantes de 19 pouces dans les deux cas. Notez également le nouvel ensemble optionnel Sport (1200$) qui « noircit » la grille de calandre, les contours de fenêtre, les contours de phares, les jantes et j’en passe.

    7.5Bien
  • Intérieur

    À l’image de l’extérieur, l’habitacle du Ford Escape 2017 évolue un peu. La planche de bord, par exemple, voit la portion autour du levier de vitesse de la transmission automatique se dégager, de manière à autoriser plus de rangements entre les deux occupants de la première rangée. Le volant est lui aussi renouvelé, les commandes qui s’y retrouvent s’inspirant des plus récents modèles de la marque de Dearborn. Quant aux boutons de la ventilation regroupés sous l’écran du système de divertissement, ils ont été redessinés pour 2017. Les plus curieux auront peut-être remarqué la présence du système SYNC3, celui-ci étant disponible à partir de la livrée SE.

    Ford étant réputé pour ses solutions de connectivité, il n’est pas surprenant que les bonzes de la division américaine aient décidé d’introduire le système SYNC Connect, cet équipement monté à bord de la version Titanium autorisant une communication entre le téléphone intelligent du propriétaire et le véhicule. Lorsque l’application FordPass sera enfin fonctionnelle d’ici quelques semaines, les consommateurs pourront consulter une batterie de données sur leur véhicule, et ce, à partir de l’écran tactile de leur appareil intelligent. Il sera même possible de verrouiller et de démarrer son propre véhicule de n’importe quel endroit dans le monde.

    7.0Bien
  • Technologie

    Le Ford Escape 2017 continue sa route en offrant trois motorisations à quatre cylindres cette année. Le 4-cylindres de 2,5-litres est boulonné dans l’édition S, ce moteur à aspiration normale livrant une puissance de 168 chevaux et un couple tout à fait acceptable de 170 lb-pi.

    L’échelon supérieur, livrable dans le modèle SE, est tout nouveau sous le capot de l’Escape 2017. En effet, Ford a décidé de laisser tomber son moulin de 1,6-litre pour privilégier celui de 1,5-litre. Le 4-cylindres Ecoboost fait appel à un turbo pour atteindre la bagatelle de 180 chevaux et 185 lb-pi.

    Finalement, les consommateurs aux poches plus profondes peuvent choisir l’édition Titanium qui retient les services d’un nouveau 4-cylindres Ecoboost de 2,0-litres (celui-ci est également offert en option sur le modèle SE), celui-ci développant 245 chevaux et un couple généreux de 275 lb-pi.

    Si toutes les livrées viennent d’office avec une boîte de transmission automatique à six rapports, le rouage intégral doit être commandé via le carnet des options, et ce, pour les deux modèles supérieurs.

    7.5Bien
  • Conduite

    Depuis son arrivée sur le marché en 2013, la dernière génération du VUS compact s’était taillé une place enviable en matière d’agrément de conduite. Le Ford Escape 2017 entend poursuivre dans cette veine. Non pas qu’il menace l’agilité du Mazda CX-5, mais tout de même, le représentant de Ford n’a pas à rougir de ses performances sur la route.
    Ford a mentionné que son nouvel Escape se faisait plus silencieux que par le passé. Après un trajet de dix heures sur plusieurs types de revêtements, je peux confirmer cette affirmation, et ce, sans aucun calcul scientifique.

    Nous n’avons pas pu mettre la main sur le modèle S qui, de toute manière, fait appel à un moteur plus ancien. Des deux nouveaux moteurs, c’est le 2,0-litres qui démontre le plus de vivacité, surtout sur un tracé montagneux comme du Parc national de Jasper. L’option 1,5-litre, plus économique à la pompe, fait amplement le boulot en ville, mais sur l’autoroute, disons qu’il faut prévoir les manœuvres de dépassements, ce bloc étant plus poussif. Du reste, l’Escape est fidèle au modèle sortant, la direction étant relativement précise, tandis que la suspension s’avère un bon compromis confort/sportivité.

    8.5Très bien
  • Valeur

    Les véhicules utilitaires de la marque américaine se vendent très bien. C’est pourquoi Ford a beau jeu de continuer d’offrir trois modèles distincts, les deux du haut étant livrables avec deux ou quatre roues motrices. Il faut tout de même faire attention aux options proposées par les stratèges, car la facture peut s’avérer salée au bout du compte. Il va sans dire que l’édition SE sera la plus populaire auprès du public, celle-ci étant mieux nantie que la S au niveau de l’équipement.

    7.0Bien
  • Conclusion

    La croissance du segment des VUS n’est pas terminée. Ford affirme que d’ici 2020, 40% des véhicules vendus en Amérique du Nord seront de type utilitaire. Il y a donc encore un potentiel énorme pour le constructeur et son multisegment compact. Demeurer au sommet sera assurément la priorité de la marque, mais il faudra continuer de surveiller les concurrents.

Concessionnaires

Calculatrice de paiements

Voitures similaires

-- experts | -- usagers [0]

N/D
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

Canyon

2017

N/D
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

N/D
PDSF

APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN