2017 Jaguar XE

N/D PDSF
Années: 2017
Sélectionner une année:
Version: XE R-Sport
Sélectionner une version
Comparer toutes les versions
Ajouter à ma liste de souhaits Comparer

Évaluations

Soumettez une évaluation

Évaluation basée sur la version: 2017 Jaguar XE XE R-Sport

8.5

Jaguar XE 2017 : félin plus accessible

Par Antoine Joubert

29 Juin 2016

Les berlines de grand luxe se vendent aujourd’hui au compte-goutte, en grande partie en raison de l’invasion des VUS. Vous aurez donc compris que Jaguar, qui jusqu’ici ne nous servaient que des berlines de haut de gamme et une sportive, n’avait plus les reins assez solides pour faire face à la concurrence. Voilà pourquoi on lance cette année deux modèles « de masse », soit un VUS de luxe baptisé F-Pace, ainsi qu’une nouvelle berline sport compacte, la XE. Avec ces deux produits, Jaguar croit pouvoir doubler ses ventes en Amérique du Nord, ce qui est tout à fait plausible. Maintenant, est-ce que la berline XE possède ce qu’il faut pour faire face à la concurrence?

Avantages et inconvénients

  • + Design sublime
  • + Comportement routier dynamique
  • + Silence de roulement
  • - Places arrière étriquées
  • - Absence d'un quatre cylindres à essence
  • - Fiabilité à prouver
Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    D’abord, quelle est-elle cette concurrence? En premier lieu, le trio de tête allemand Audi A4, BMW Série3 et M-Benz de Classe C, puis en second lieu, des modèles comme les Cadillac ATS, Infiniti Q50 et Lexus IS. Vous comprendrez donc que la compétition est féroce et que Jaguar ne peut faire les choses à la légère.

    De ce fait, la XE tente donc d’abord de séduire avec une ligne on ne peut plus charmante. Une ligne à la fois racée et gracieuse, dans laquelle se dissimule un mouvement des plus dynamiques. Dans ses livrées Premium et Prestige, on arbore une présentation plus classique avec quelques accents de chrome, alors que la version R-Sport joue comme son nom l’indique, la carte sportive. Un très grand choix de jantes est cependant offert, qu’importe la version, ainsi qu’un ensemble « Black Design », éliminant toute trace de chrome au profit de garnitures noires lustrées. Qui plus est, on propose un total de vingt teintes extérieures, ce qui permettra à l’acheteur de se différencier de ces berlines allemandes toujours revêtues de noir ou de blanc, malheureusement trop communes.

    9.0Excellent
  • Intérieur

    Des matériaux de belle facture habillent l’habitacle de cette berline, qui n’accueillera toutefois pas de grosses familles. Ici, le confort est davantage axé sur les places avant, lesquelles proposent un bon dégagement ainsi qu’un siège enveloppant et divinement confortable. Derrière, l’espace est plus limité, et la banquette ne peut réellement que servir deux occupants.

    L’impact visuel de cet habitacle est principalement créé par le mariage des différentes teintes et matériaux de finition. Le design du poste de conduite est plutôt classique, manquant même un peu d’originalité. Heureusement, l’ergonomie est beaucoup améliorée face à d’autres produits de la marque, notamment du côté de cet écran tactile de 8 pouces offert de série. Vous pourrez même remplacer ce dernier par un écran tactile de 10,2 pouces qui, façon tablette électronique, vous donnera accès à une foule d’applications et de fonctions très faciles à consulter.

    7.5Bien
  • Technologie

    Jaguar propose avec cette berline une structure et une carrosserie fortement composées d’aluminium, permettant bien sûr d’améliorer la rigidité structurelle et d’alléger la masse totale. On parvient également à créer un équilibre quasi idéal des masses, avec une répartition de poids se rapprochant du ratio idéal 50 :50.

    Au Canada, toutes les versions sont livrées avec la traction intégrale à prise permanente, laquelle propose à la base une répartition de couple de 50/50. Selon les besoins, jusqu’à 90% du couple peut cependant être acheminé sur l’un ou l’autre des deux essieux, toujours dans l’optique d’obtenir la meilleure traction possible.

    La présence de ce rouage intégral nous prive cependant de l’accès au moteur quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres, offert uniquement sur des versions propulsées au sud de notre frontière. Selon les ingénieurs de la marque, une incompatibilité technique rendrait impossible le mariage de ce quatre cylindres avec le rouage intégral. Le moteur de base se veut donc un quatre cylindres turbodiesel de 2,0 litres, produisant 180 chevaux et 318 lb-pi de couple.

    Pour plus de puissance, Jaguar propose comme seule autre option un puissant V6 de 3,0 litres suralimenté, développant 340 chevaux, aussi offert dans certains autres modèles de la marque. Caractérisé par une sonorité des plus envoûtantes, ce V6 est jumelé à une boîte automatique à huit rapports, laquelle fait aussi équipe avec le moteur turbodiesel.

    8.5Très bien
  • Conduite

    Essentiellement, toute la beauté de la conduite de cette Jaguar réside en sa rigidité structurelle. Le châssis est à ce point exceptionnel qu’il parvient à faire briller des éléments mécaniques qui dans un autre contexte, seraient sans doute ordinaires. Solide comme le roc, la voiture propose donc un équilibre et un aplomb exceptionnel. La direction est précise, la suspension est parfaitement calibrée et les deux moteurs proposent un couple généreux qui permet de toujours bien se tirer d’affaire. Évidemment, la V6 propose des performances nettement plus exotiques, avec un 0-100 km/h en 5,3 secondes. Du côté du diesel, le couple sauve la mise puisque la puissance est un peu maigre, à croire que quelques-uns des 180 chevaux ont choisi de prendre une pause. Ce dernier a cependant l’avantage de se faire très discret, au point où vous ne pourriez deviner qu’il s’agit d’un moteur diesel.

    Il faut aussi attribuer à la XE une excellente note pour le confort général, et ce malgré son comportement dynamique. Bien sûr, la conduite adaptative permet de choisir un mode plus confortable ou plus sportif, mais malgré cela, l’excellente gestion des suspensions jumelée encore une fois à un excellent châssis fait en sorte qu’on ne se lasse pas de la conduire, même pour de longs trajets.

    9.0Excellent
  • Valeur

    Contrairement à nos voisins américains, Jaguar ne propose pas chez nous de versions de base. Ainsi, le modèle le moins dispendieux débute à 45 000$, lequel est bien sûr équipé du moteur diesel. Pour accéder au V6, on exige 3 500$ de plus. Mais vous savez ce que c’est, il ne suffit que d’un peu de folies pour faire grimper la facture à plus de 65 000$. Ne soyez pas étonnés, cette stratégie est utilisée par la plupart des marques de luxe. Heureusement, l’équipement de série offert avec la XE est honnête. Sachez toutefois que les coûts d’entretien sont élevés, que la dépréciation sera sans doute plus importante qu’avec une BMW, et que la fiabilité reste à prouver.

    7.0Bien
  • Conclusion

    Bonne nouvelle, Jaguar nous propose une berline magnifiquement sculptée, amusante à conduite et de conception ultra moderne. Pas de doute, elle nous fait oublier l’existante pas si lointaine de la X-Type, première tentative ratée pour Jaguar dans le segment des compactes. Bien sûr, sa ligne sublime et son comportement routier exceptionnel risquent de faire craquer la clientèle. Mais il faudra d’abord réussir à l’attirer en la convaincant que le produit est fiable et à la hauteur des attentes.

Concessionnaires

Calculatrice de paiements

Voitures similaires

-- experts | -- usagers [0]

Sonic

2017

N/D
PDSF

7.5 experts | -- usagers [0]

Fusion

2017

N/D
PDSF

7.5 experts | -- usagers [0]

MKZ

2017

N/D
PDSF

APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN