Évaluations

Évaluation basée sur la version: 2017 Jeep Wrangler Unlimited Modèle Sahara 4 portes traction intégrale

7.0

Jeep Wrangler Unlimited 2016 : pas si facile à vivre

Par Vincent Aubé

2 Déc 2016

La venue imminente d’un nouveau Jeep Wrangler quelque part au milieu de 2017 (en tant que modèle 2018) nous rappelle à quel point le 4×4 légendaire vieillit bien. Parmi nous depuis 2007, le Wrangler refuse catégoriquement de se faire oublier malgré les contraintes environnementales du moment.

L’usine de Toledo qui assemble l’icône de la marque roule à fond de train et cette tendance ne risque pas de s’estomper prochainement. La division canadienne du constructeur a décidé de donner le coup d’envoi à cette génération du modèle avec beaucoup de punch! Cette livrée Sahara assez bien équipée à la base se voit confier une multitude de pièces d’origine Mopar en plus de l’équipement optionnel.

Avec cette robe « Hyper Vert » et ces artifices boulonnés un peu partout à l’extérieur, ce Wrangler est loin de passer inaperçu dans la jungle urbaine. Oui, j’ai osé mentionné la jungle urbaine, car malgré les apparences, l’icône de Jeep passe la majorité de son temps sur le bitume et non sur un chemin accidenté loin de la civilisation, au grand désarroi des vrais passionnés de conduite hors route qui acquièrent justement ce véhicule pour abreuver leur soif d’aventure.

Avantages et inconvénients

  • + Capacités hors route
  • + Capacité hivernale
  • + Boîte manuelle
  • - Comportement routier
  • - Direction peu communicative
  • - Insonorisation
  • - Prix élevé
  • - Visibilité arrière
Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    Ce qui est bien avec un véhicule aussi reconnaissable, c’est que les options sont infinies lorsqu’est venu le temps de le personnaliser. Le Jeep Wrangler est l’un des véhicules les plus populaires dans l’industrie de la pièce de remplacement, ce qui explique pourquoi le catalogue de l’aile Mopar est si garni.

    En plus des caractéristiques extérieures propres au modèle Sahara, ce modèle emprunté à Jeep Canada pour quelques jours se fait plus bestial grâce à cette suspension surélevée de deux pouces et ces jantes noires mates enveloppées de pneumatiques plus imposantes.

    Mais ce n’est pas tout puisque les pare-chocs taillés pour une conduite loin des sentiers battus ajoutent au spectacle, surtout avec ce treuil de marque Warn logé à la base de la grille de calandre qui confirme le sérieux de ce véhicule hors route.

    De part et d’autre du pare-brise, des feux auxiliaires aux diodes électroluminescentes s’occupent d’imiter la lumière du soleil devant le véhicule, je n’exagère à peine! Bien entendu, le Wrangler a été équipé de plaques de protection sous la caisse et de barres de protection latérales à la base des portières.

    7.0Bien
  • Intérieur

    Si l’extérieur du véhicule est équipé au possible, c’est un peu plus décevant à l’intérieur, le Sahara n’étant pas aussi cossu que le Rubicon par exemple. Heureusement, la clientèle qui s’intéresse au Wrangler n’a cure de ces détails reliés à la finition et à la qualité des matériaux. L’icône de Jeep est fonctionnelle avant tout et c’est tout ce qui compte.

    D’emblée, la suspension surélevée du Wrangler rend l’accès à bord plus difficile, d’autant plus que les marchepieds brillent par leur absence. Mais bon, ça fait partie de l’expérience Jeep, n’est-ce pas? Une fois à bord, les occupants des places avant se retrouvent devant une planche de bord assez basique, l’éclairage bleuté et la chaîne audio trahissant l’âge de conception du véhicule. La position de conduite est bonne, et ce, malgré la sellerie qui manque de support et la colonne de direction qui n’est pas ajustable en profondeur.

    L’accès aux places arrière est aussi difficile que pour les passagers de la première rangée, la banquette n’offrant, quant à elle, même pas d’ajustement du dossier. D’ailleurs, celle-ci n’est pas exactement un modèle de confort non plus. Le coffre de cette édition Unlimited (4 portes) permet tout de même le transport d’objets encombrants même si la hauteur du véhicule n’est pas idéale pour l’hebdomadaire expédition à l’épicerie du quartier.

    6.0Ok
  • Technologie

    En attendant la prochaine version du modèle qui devrait accueillir un moteur 4-cylindres turbo plus économe à la pompe, le Jeep Wrangler poursuit sa route avec le même moteur V6 Pentastar de 3,6-litres, ce dernier développant une puissance appréciable de 285 chevaux-vapeur et un couple de 260 lb-pi. Dans ce cas-ci, le véhicule était muni d’une boîte manuelle à six rapports, celle-ci ayant l’avantage de compter une vitesse supplémentaire par rapport à l’option automatique disponible en option.

    Comme tout bon 4×4, le Jeep Wrangler vient d’office avec un levier permettant de choisir le type de motricité. En temps normal, il est préférable de laisser le Jeep à la position 2×4, celle-ci limitant le couple aux seules roues motrices arrière. Pour un comportement plus sûr, le mode 4×4 est de mise, tandis que le mode 4×4 Lent est tout indiqué pour les manœuvres sur terrain accidenté.

    8.0Très bien
  • Conduite

    Le Jeep Wrangler est un véhicule unique à tous les points de vue, que ce soit au niveau de l’apparence, de l’habitacle ou même de la conduite. De nos jours, les véhicules utilitaires ont à peu près tous la douceur de roulement d’une voiture. Le Wrangler, de son côté, est un plus rustre. La suspension est un atout dans la boue, mais en ville avec les routes usées par le temps, cette configuration transforme le Wrangler en un manège un brin sautillant. La direction est lourde à basse vitesse et n’est guère mieux à vitesse d’autoroute.

    Les pneumatiques agressives et les coups de vent donnent du fil à retordre à celui ou celle qui tient le volant. Heureusement, la boîte manuelle ajoute un peu de plaisir à l’équation, le long levier de vitesse étant agréable à manier, malgré son côté archaïque. Et que dire de la consommation exécrable du Jeep Wrangler! Ceux qui décident de vivre avec un véhicule aussi unique savent probablement à quoi s’attendre… du moins, je l’espère! En ce qui me concerne, j’aime encore ce symbole de l’industrie automobile américaine, mais je ne fais malheureusement pas partie du groupe cible visé.

    6.0Ok
  • Valeur

    Comme je l’ai mentionné plus tôt, le Jeep Wrangler est un véhicule qui peut être modifié à l’infini. L’ampleur des modifications possibles est proportionnelle à l’épaisseur du portefeuille de son propriétaire. S’il est vrai que le modèle Sahara est probablement un bon compromis pour l’amateur moyen, l’équipement étant bien dosé, les nombreuses options ajoutées en plus des accessoires Mopar ont tôt fait de faire grimper la facture finale à un montant dérisoire pour le commun des mortels. Avant les frais de livraison de 1795 $, le Wrangler Unlimited Sahara que vous apercevez sur ces clichés commande la modique somme de 57 327.15 $.

    7.0Bien
  • Conclusion

    Au cours de cet essai, à peine quelques minutes ont été consacrées à une conduite plus accidentée. Fidèle à son habitude, le 4×4 américain n’a fait qu’une bouchée de ce chemin de boue. Confortable là où la plupart des véhicules n’ont pas accès, le Wrangler n’a malheureusement pas l’agilité des autres options moins robustes. Pour apprécier ce traditionnel 4×4 américain, il faut vraiment être un adepte de la conduite hors route et l’utiliser à bon escient, sinon l’industrie automobile regorge d’une foule d’options plus conviviales au quotidien. Même le constructeur Jeep propose des options plus faciles à vivre.

Configuration et prix

Concessionnaires

Calculatrice de paiements

Offres et promotions

Voitures similaires

-- experts

Renegade

2017

De 21 745 $
PDSF

-- experts

Cherokee

2017

De 27 695 $
PDSF

-- experts

De 44 195 $
PDSF

APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN