Évaluations

Soumettez une évaluation

Évaluation basée sur la version: 2016 Mazda Mazda5 Familiale 4 portes, boîte automatique, GT

6.5

Mazda5 2016 : ça sent la fin

Par Daniel Rufiange

2 Juin 2016

Il y a quelques années, on croyait que la Mazda5 avait rendu ses derniers services. L’an dernier, le couperet est tombé en ce qui la concerne aux États-Unis. Malgré tout, elle figure toujours au catalogue canadien.

Connaîtra-t-elle un sort différent chez nous? Tout porte à croire que non. En fait, dans les plans de Mazda, le sort de la petite familiale a depuis longtemps été relégué aux calandres grecques. On écoule les stocks actuels sans trop faire de bruit alors que l’attention est portée vers des produits plus modernes et nouveaux, comme le CX-3.

En sursis, donc, cette Mazda5. Un bon achat tout de même? Voyons voir.

Avantages et inconvénients

  • + Agrément de conduite
  • + Prix
  • + Côté pratique
  • - Modèle vieillissant
  • - Technologie conservatrice
  • - Habitacle
Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    À la fin des années 2000, Mazda tentait de doter ses produits d’une image commune. La décision très douteuse d’opter pour une calandre arborant un sourire avait alors été prise. Pas l’idée du siècle, disons. Ainsi, au renouvellement de la 5, cette dernière héritait d’un faciès qui nous donnait tout, sauf l’envie de sourire.

    Très populaire, elle a été délaissée par les amateurs. Il est vrai qu’au même moment, l’arrivée et la multiplication de nouveaux produits multisegments sont venues diversifier l’offre et offrir plus de choix aux consommateurs.

    Une combinaison mortelle pour la Mazda5.

    Ainsi, cette dernière porte la même signature qu’en 2011, année de sa refonte. Signe qu’elle n’est plus prioritaire, aucun changement n’a été effectué depuis. Esthétiquement, donc, c’est un produit fort vieillissant qui nous est proposé.

    HeapMedia375170

    5.5Pauvre
  • Intérieur

    Le même constat s’applique à l’intérieur où non seulement la présentation n’est plus arrimée avec ce que nous propose aujourd’hui la marque, mais le niveau d’équipement n’arrive pas à la hauteur de produits concurrents.

    Un exemple : aucune des versions ne peut recevoir un système de navigation. En fait, il n’y a pas d’écran digne de ce nom à l’intérieur. Oubliez donc les fonctions tactiles des systèmes présents à bord de véhicules modernes, ou encore la caméra de recul, un gadget devenu incontournable.

    Encore là, si le luxe n’est pas votre tasse de thé, ça pourrait aller. Toutefois, la qualité des matériaux utilisés est moyenne et vous ou votre progéniture ne mettrez pas de temps à les abîmer.

    Bref, on a l’impression qu’on monte à bord d’un véhicule usagé de quelques années lorsqu’on grimpe dans une 5.

    Sur une note positive, car tout n’est pas noir (sauf les teintes à l’intérieur), on retrouve des sièges bien seyants, tant à la première qu’à la deuxième rangée qui jouit de baquets de styles capitaine. La troisième rangée peut aussi recevoir deux occupants qui y accéderont facilement via une allée centrale.

    Quant au volume de rangement, il demeure décevant, compte tenu de la vocation du véhicule. N’empêche, il suffit pour la majorité des besoins journaliers.

    HeapMedia375189

    6.0Ok
  • Technologie

    Voici un autre endroit où la Mazda5 montre son âge. Alors qu’on entend résonner le mot SKYACTIV chaque fois qu’on nous parle d’un produit Mazda, dans ce cas-ci, c’est silence radio. En fait, la 5 n’a pas reçu la mécanique inhérente à cette technologie. Elle profite ainsi d’un 4-cylindre de 2,5 litres qui, malgré le fait qu’il se montre efficace, ne représente pas la solution optimale que l’on souhaiterait.

    Il en va de même pour la transmission dont la confection date d’avant la révolution SKYACTIV. Idem pour le châssis qui est celui de la Mazda3; l’ancienne Mazda3.

    Les aides à la conduite? On retrouve l’essentiel, comme l’antipatinage, le contrôle électronique de la stabilité et les freins ABS. En fait, la fiche technique de la 5 a, elle aussi, pris de l’âge.

    6.0Ok
  • Conduite

    Heureusement, on oublie plusieurs des irritants à propos de la petite familiale de Mazda lorsqu’on en prend le volant. Le dynamisme étant ce qui définit le mieux l’expérience de conduite, on se plaît donc toujours à la piloter. Une direction précise, un freinage bien dosé et une assiette qui ne danse pas trop lors des déplacements de masse font qu’on se sent rassuré en toute situation.

    Au niveau des performances, le vieux 4-cylindres de 157 chevaux fait toujours du bon boulot. La boîte automatique à cinq rapports, celle qui équipait notre modèle, œuvre de façon efficace. Notez qu’une transmission manuelle à six rapports peut toujours être choisie.

    Voilà qui est intéressant. Cela fait de la 5, encore aujourd’hui, la fourgonnette la plus amusante à piloter.

    HeapMedia375195

    8.5Très bien
  • Valeur

    La Mazda 5 peut être obtenue pour moins de 25 000 $. Pour une famille, ça demeure intéressant, nonobstant le fait que le véhicule a pris de l’âge.

    Il faut seulement être conscient qu’on acquiert un véhicule qui est dépassé dans le marché actuel.

    En tant qu’acheteur, voilà qui m’inciterait à négocier sérieusement le prix.

    6.5Ok
  • Conclusion

    La Mazda5 a vieilli, vous l’aurez compris, mais ne représente pas un mauvais choix. Il faut seulement réaliser qu’on peut en effectuer de meilleurs, à commencer par un produit aussi offert par Mazda, le CX-3.

    Voilà pourquoi les jours de la vaillante Mazda5 sont comptés.

    C’est une question de logique.

Configuration et prix

Concessionnaires

Calculatrice de paiements

Offres et promotions

Voitures similaires

7.5 experts | -- usagers [0]

Odyssey

2016

De 30 790 $
PDSF

7.5 experts | -- usagers [0]

Tiguan

2016

De 24 990 $
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

RVR

2016

De 19 998 $
PDSF

APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN