2017 Mitsubishi Mirage G4

18 298 $ PDSF
Années: 2017
Sélectionner une année:
Version: SEL CVT
Sélectionner une version
Comparer toutes les versions
Ajouter à ma liste de souhaits Comparer

Évaluations

Soumettez une évaluation

Évaluation basée sur la version: 2017 Mitsubishi Mirage G4 SEL CVT

5.5

Mitsubishi Mirage G4 2017 : une décennie avec cette voiture, ça vous dit?

Par Vincent Aubé

19 Août 2016

Il y a de ces constructeurs qui n’en finissent plus de sortir des nouveaux modèles pour attirer les foules et il y a ceux qui demeurent plus tranquilles. Mitsubishi, un constructeur qui avait pourtant le vent dans les voiles il y a de cela à peine dix ans, n’est pas exactement la définition d’un créateur de vagues par les temps qui courent.

La compacte Lancer célèbre son dixième anniversaire d’existence cette année, malgré les modifications de 2016, le populaire RVR change un brin, tandis que l’Outlander devrait normalement recevoir sa variante hybride enfichable avant la fin de l’été, et ce, en tant que modèle 2017. Et la diminutive Mirage dans tout cela?

Eh bien, elle est de retour pour 2017. Oui, oui, celle qui avait atterri sur nos routes en 2014 a vu sa commercialisation suspendue pour quelques mois afin de préparer l’arrivée de cette nouvelle mouture 2017 révisée à quelques niveaux, une mouture qui se dédouble maintenant en version berline, celle-ci portant l’appellation G4. Avec la popularité des petites voitures à hayon dans la Belle Province, le constructeur nippon a-t-il bien fait de bonifier son offre avec une voiture qui a du coffre? La question mérite d’être posée.

Après le premier mois de commercialisation de la Mirage G4 au pays, Mitsubishi Canada avait enregistré 28 livraisons de la berline, ce qui représente environ 10 % des ventes mensuelles de la Mirage à hayon. Ce phénomène rappelle une certaine Nissan Versa berline qui n’a pas été reconduite lors de la refonte de mi-parcours, Nissan ayant plutôt conservé la Versa Note et la plus abordable Micra.

Avantages et inconvénients

  • + Économie d'essence
  • + Garantie de base
  • + Système de navigation
  • - Agrément de conduite
  • - Un seul choix mécanique
  • - Freinage qui manque de mordant
  • - Comportement routier
  • - Prix élevé
Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    Bien que la Mirage G4 soit nouvelle en Amérique du Nord, sa silhouette nous est familière, étant donné le lien de parenté très fort avec la Mirage à cinq portes. Le museau se fait plus stylisé grâce à l’implantation d’appliqués chromés au niveau de la grille de calandre et autour des phares antibrouillard. Notez que la G4 se distingue de la Mirage à ce niveau.
    HeapMedia377675

    L’exemplaire SEL prêté pour cet essai était le plus luxueux des deux modèles offerts au Canada, ce qui explique la présence de ces jantes de 15 pouces exclusives à cette livrée. Le niveau de base a quant à lui droit à des roues d’acier de 14 pouces recouvertes d’enjoliveurs. Les proportions de citadines donnent à cette Mirage G4 une allure plus haute que large, mais bon, à cette échelle de prix, on n’achète pas nécessairement une voiture pour son design.

    5.0Pauvre
  • Intérieur

    D’ailleurs, le design novateur ne fait pas vraiment partie de l’habitacle de cette citadine à caractère économique. Un simple regard à la planche de bord confirme que cette dernière a été élaborée pour sa facilité d’utilisation au quotidien. Les commandes du climatiseur automatique demeurent simples, tout comme les boutons montés à même le volant. La grande nouveauté pour 2017, c’est l’ajout des technologies Apple Car Play et Android Auto à bord de la sous-compacte. Étant donné l’âge moyen des acheteurs de ce type de voiture urbaine, l’implantation de ce dispositif n’est pas bête! L’édition SEL a aussi droit à des rétroviseurs extérieurs chauffants, au cuir recouvrant le volant et le levier de vitesse, une caméra de recul via l’écran tactile et les deux sièges avant chauffants pour notre climat capricieux.
    HeapMedia377689

    Au-delà de l’équipement assez complet pour une citadine, la Mirage G4 souffre des mêmes reproches rencontrés en 2014, c’est-à-dire des sièges en tissu bon marché et peu confortables, une insonorisation déficiente et certains plastiques de piètre qualité. Heureusement, la visibilité latérale n’est pas mauvaise, tandis que l’espace à la deuxième rangée s’avère correct. Quant au coffre, il représente un gain par rapport à la version à hayon, mais la banquette ne se replie pas vers l’avant. Dommage!

    6.5Ok
  • Technologie

    Pour 2017, la Mirage voit sa mécanique gagner en puissance. Grâce au contrôle électronique du réglage de distribution mieux connu sous l’acronyme MIVEC, le petit moteur 3-cylindres de 1,2-litre de cylindrée gagne en efficacité énergétique, tandis que le nouvel arbre à cames à rouleau fait passer la puissance de 74 à 78 chevaux-vapeur, le couple de 74 lb-pi demeurant inchangé.

    Cette berline SEL vient obligatoirement avec une transmission de type CVT. Pour ceux qui voudront manier un levier de vitesse et trois pédales, il faudra lorgner du côté de la version ES. Le constructeur a aussi annoncé des améliorations au niveau de la suspension (lire plus ferme) et du freinage (disques plus volumineux à l’avant et à l’arrière).

    7.5Bien
  • Conduite

    L’ennui avec la Mirage G4 (ou même sa version cinq portes), c’est qu’elle se retrouve face à des rivales sous-compactes mieux ficelées, plus grandes et plus amusantes à conduire au quotidien. Mitsubishi a beau avoir peaufiné quelques détails techniques, la conduite de cette berline se transforme en aventure rocambolesque chaque fois qu’elle sort de l’entrée de garage. Oui, il est vrai que la consommation de carburant est excellente et que la garantie peut s’étirer pendant une décennie, mais au final, est-ce vraiment le type de voiture que vous voulez conduire jusqu’en 2027?
    HeapMedia377681

    Tout n’est pas mauvais à bord de la G4, la sonorité du 3-cylindres est sympathique – elle le serait davantage avec une bonne vieille transmission manuelle –, tandis que cette insonorisation déficiente fait en sorte qu’on a l’impression de conduire à l’extérieur ou presque! Quant à ses dimensions réduites, elles facilitent grandement la circulation en ville et les manœuvres de stationnement.

    Il faut composer avec beaucoup de roulis dans les courbes abordées trop rapidement, encore faut-il être capable de rouler à une cadence d’autoroute. La Mirage G4 en est parfaitement capable, mais il faut être patient. Qui plus est, il faut prévoir les manœuvres de dépassement, car avec quatre occupants à bord, cette petite n’a pas l’explosion de la Lancer Evolution, si vous voyez ce que je veux dire!

    6.0Ok
  • Valeur

    L’ancienne Mirage a été commercialisée pendant quelque temps à une somme tout juste en bas des 10 000 $. Ce n’est plus le cas. Cette berline 2017, relativement bien équipée, commande la somme de 18 498 $ avant les frais de livraison de 1200 $. À ce compte, l’édition ES (à 14 867 $) représente une meilleure affaire. En fait, à bien y penser, une Lancer ES, à quelques dollars au-dessus de 18 000 $ est une voiture ô combien plus intéressante malgré son âge.

    5.0Pauvre
  • Conclusion

    Au moment d’écrire ces lignes, Mitsubishi est aux prises avec un scandale de consommation ailleurs dans le monde. Les ventes au pays se portent bien malgré tout, mais l’arrivée de la Mirage G4 ne va certainement pas remplir les coffres de la division aux trois diamants, d’autant plus que les consommateurs québécois raffolent des sous-compactes à hayon. Les berlines se vendent mieux au sud de la frontière. Pour attirer les foules, le constructeur va devoir offrir des rabais importants, car à près de 20 000 $, les options sont très nombreuses.

Configuration et prix

Concessionnaires

Calculatrice de paiements

Offres et promotions

Voitures similaires

8.5 experts | -- usagers [0]

De 21 390 $
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

Lancer

2017

De 17 998 $
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

Fiesta

2017

De 16 148 $
PDSF

APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN