2017 Porsche 718

N/D PDSF
Années: 2017
Sélectionner une année:
Version: Boxster
Sélectionner une version
Comparer toutes les versions
Ajouter à ma liste de souhaits Comparer

Évaluations

Soumettez une évaluation

Évaluation basée sur la version: 2017 Porsche 718 Boxster

9.0

Porsche 718 Boxster 2017 : 20 ans plus tard

Par Antoine Joubert

24 Nov 2016

Il y a vingt ans déjà, trois grands constructeurs allemands faisaient renaître le roadster de luxe. BMW lançait en grande pompe la Z3, alors que Mercedes-Benz et Porsche répliquaient avec les SLK et Boxster. Populaires, elles auront été suivies quelques années plus tard par plusieurs modèles, notamment l’Audi TT, la Hoda S2000 et la Chrysler Crossfire. Hélas, plusieurs d’entre elles n’ont eu droit qu’à une courte carrière, tandis que d’autres ont pris la voie de l’embourgeoisement.

Aujourd’hui, les ventes de roadster sont symboliques. Les Audi TT et Mercedes-Benz SLC se vendent au compte-goutte alors que BMW a tout simplement laissé tomber le segment, de façon momentanée. C’est donc Porsche qui, fidèle à l’original, persiste à offrir aux amateurs un roadster toujours aussi sportif et passionnant qu’à ses premiers jours. Pour 2017, la voiture a toutefois droit à une refonte, qui lui permettra sans doute de prendre un nouvel envol.

Avantages et inconvénients

  • + Agrément de conduite
  • + Performances de haut niveau
  • + Confort
  • - Prix des options
  • - Sonorité du moteur
Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    Comme toujours, Porsche ne choque personne lorsqu’il est question de repenser le style d’un modèle. Avec la Boxster, on étire donc les traits, on affine les lignes, tout en modernisant certains éléments comme les feux, qui s’apparentent désormais à ceux de la 911. On a également pris soin d’ajouter une bande verticale à la partie arrière de la robe où s’intègre avec élégance le nom de la marque. Parlant de nom, vous aurez remarqué qu’on ajoute cette année à la Boxster l’appellation alphanumérique 718, laquelle commémore l’histoire de la 718 Spyder qui a connu la gloire en course au début des années 60.

    9.0Excellent
  • Intérieur

    Là aussi, timide évolution. Mais comme toujours, la qualité de finition est exemplaire et la présentation, exceptionnelle. On y remarque toutefois une certaine amélioration technologique, notamment grâce à l’addition de l’application AppleCarPlay/AndroidAuto, ainsi que par l’adoption d’un nouvel écran central nettement plus convivial et plus moderne que dans le passé. Bien sûr, difficile de passer sous silence l’extraordinaire position de conduite que nous procure ce roadster, lequel ne se gêne d’ailleurs pas pour offrir une grande latitude au niveau de l’ajustement des sièges. De ce fait, des gens de toute taille pourront s’y sentir à l’aise, en découvrant du coup un confort insoupçonné.

    Plus pratique que jamais, la 718 Boxster est sans aucun doute la sportive la plus polyvalente. En combinant les deux coffres (avant et arrière), on obtient un total de 325 litres de volume de charge, ce à quoi s’ajoutent vide-poches et coffrets de rangement à bord de l’habitacle. Mentionnons également que l’exercice d’abaissement de la capote se fait en un tournemain, et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

    8.5Très bien
  • Technologie

    On le sait, la diminution de cylindrée des moteurs chez les constructeurs est primordiale pour respecter les normes mondiales relatives à la pollution atmosphérique. Porsche n’y échappe évidemment pas, ce qui explique pourquoi on abandonne cette année les deux six cylindres à plat de la précédente Boxster, au profit de moteurs à quatre cylindres.

    Évidemment, sur le plan marketing, pas question d’évoquer chez Porsche des questions de normes environnementales pour expliquer l’adoption de cette nouvelle stratégie mécanique. Ainsi, on fait plutôt référence à la légendaire Porsche 718 Spyder, laquelle utilisait justement un moteur à quatre cylindres à plat.

    Bien sûr, la cuvée 2017 propose un tantinet plus de puissance que les modèles d’antan. 300 chevaux pour la version de base à moteur 2,0 litres, et 350 pour le modèle S, à moteur de 2,5 litres. Ironiquement, notez que la Boxster de base produit aujourd’hui 96 chevaux de plus que le modèle lancé en 1997, lequel n’était pourtant plus léger que de 75 kilos. Les amateurs de chiffres auront aussi remarqué un gain de puissance de 35 chevaux pour chacune des versions, par rapport au modèle 2016, lesquels étaient également plus lourds de 70 kilos. Comme il se doit, la 718 Boxster propose un choix d’une boîte manuelle à six rapports ou PDK (séquentielle à double embrayage) à 7 rapports. Mon choix? La manuelle, et ce même si la tendance se dirige de plus en plus vers la boîte robotisée.

    8.5Très bien
  • Conduite

    J’ai toujours affirmé que la conduite d’une Boxster ou d’une Cayman nous amenait à nous interroger sur la pertinence de débourser 30% plus de sous, pour accéder à la 911. Et je persiste à croire que cette voiture, même avec l’adoption du quatre cylindres, demeure une des sportives les plus impressionnantes du marché, toutes catégories confondues. La nervosité, la puissance, l’équilibre et l’extraordinaire rigidité de ce roadster nous permettent d’apprécier tous les aspects de la conduite automobile, sans compromis. Plusieurs puristes déploreront cependant son côté trop parfait, appréciant davantage une conduite radicale ou imparfaite qui leur donne le sentiment de dompter une bête nécessitant du doigté. Cela dit, la 718 Boxster est un charme à conduire, et certainement le meilleur roadster du moment. Ma seule déception? La sonorité mécanique, qui nous fait perdre l’exotisme des vibrations du six cylindres.

    9.0Excellent
  • Valeur

    Vous trouvez que le prix de la 718 Boxster est exorbitant? Alors sachez que le prix de base en 2017 est de 63 900$, soit à peine 5 000$ de plus que la Boxster d’il y a vingt ans. Certes, il est vrai qu’il vous faudra ajouter minimalement quelque 15 000$ d’options pour être correctement équipé, mais il s’agit là d’une tradition chez Porsche. Et la bonne nouvelle, c’est que la fiabilité de cette voiture a jusqu’ici été supérieure à celle de toutes ses rivales, affichant de surcroit une meilleure valeur de revente que les TT Roadster, Z4 et SLK de ce monde. Mais bon, avouons-le, la 718 Boxster demeure une voiture d’exception, et loin d’être accessible à toutes les bourses. À preuve, voici le prix de la 718 Boxster S mise à l’essai aux fins de cet article : 101 325$.

    7.0Bien
  • Conclusion

    A-t-on dénaturé la nouvelle Boxster? Non. Absolument pas. La voiture demeure aussi passionnante et belle qu’à ses premiers jours, continue de se raffiner et d’offrir l’agrément de conduite à la fois unique et relevé qui a fait la réputation des Porsche depuis des décennies. Maintenant, le tempérament de la voiture diffère aujourd’hui davantage de celui de la 911, ne serait-ce qu’en raison d’une nouvelle offre mécanique. Cela risque non seulement de plaire aux amateurs de la 911, mais aussi aux acheteurs de 718 Boxster, qui conduiront une voiture ultra rapide, et aujourd’hui moins gourmande qu’une Golf GTI !

Concessionnaires

Calculatrice de paiements

Voitures similaires

-- experts | -- usagers [0]

GLE

2017

N/D
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

Encore

2017

N/D
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

GLC

2017

N/D
PDSF

APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN