Évaluations

Soumettez une évaluation

Évaluation basée sur la version: 2015 Subaru WRX STI avec groupe Sport-tech berline 4 portes BM

9.0

Subaru WRX STi 2015 : difficile de trouver mieux

Par Vincent Aubé

20 Juin 2014

Pendant que la concurrence directe piétine en se basant sur une plateforme qu’elle traîne depuis trop longtemps – je parle évidemment de Mitsubishi et son duo de berlines Lancer –, Subaru revient cette année avec un tandem de berlines WRX plus affutées que jamais. Comme c’est le cas depuis que l’écusson existe, la version WRX STi occupe le haut du pavé, quoique dans ce cas-ci, cette livrée de base du modèle ne demande que 2500$ supplémentaires par rapport à la WRX la plus équipée, un montant dérisoire quand on compare les fiches techniques des deux berlines sport.

Avantages et inconvénients

  • + Comportement routier
  • + Sonorité de l'échappement
  • + Freinage
  • + Suspension
  • - Consommation d'essence en ville
  • - Style
  • - Système audio
  • - Voiture bruyante
Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    Il ne faut pas se le cacher, le département de design de la marque étoilée n’a jamais été reconnu pour son avant-gardisme. Oui, il est vrai que certaines générations de la tonitruante WRX STi ont marqué l’histoire à cause de leurs ailes élargies ou de l’immense aileron arrière boulonné sur le coffre, mais dans les faits, Subaru aurait réellement besoin d’un Peter Schreyer dans ses rangs.

    Néanmoins, je suis de ceux qui croient que le nouveau bouclier Subaru a de plus en plus de sens. Le problème, c’est que tout le reste manque de saveur. En fait, cette déception a débuté lors de la présentation du superbe prototype WRX au Salon de New York 2013. Ce dernier laissait entrevoir de belles choses pour la suite des choses. Malheureusement, lorsque le voile a été levé sur la berline WRX à Los Angeles et sur la WRX STi à Detroit, les réactions furent mitigées. La silhouette de profil, bien que différente de celle de l’Impreza régulière, présentait un toit trop élevé, tandis que la portion arrière était franchement trop générique. Qu’était-il arrivé à ces feux en croissant ou cette ligne de berline-coupé?

    Mais bon, voilà où nous en sommes aujourd’hui. La WRX de base se fait plus discrète par l’absence d’un aileron à l’arrière et ces jantes multibranches de couleur anthracite. Pour le reste, la carrosserie est identique à celle de la WRX. Le capot est donc équipé d’une prise d’air pour alimenter le refroidisseur, les bas de caisse sont plus imposants que par le passé et les ailes, eh bien, elles sont tout de même plus larges que celles de l’Impreza régulière. Au final, je dois dire qu’après quelques jours à la regarder cette STi, on finit par s’habituer à cette ligne.

    7.0Bien
  • Intérieur

    Si les gens de Subaru veulent nous vendre l’idée que la gamme WRX n’est plus reliée à l’Impreza, ils devront trouver un moyen de nous offrir une planche de bord différente. Les initiés de la marque reconnaîtront le dessin générique déjà utilisé dans la berline compacte et le multisegment Forester. Il y a tout de même une finition qui imite la fibre de carbone, un écusson STi devant le pommeau du levier de vitesse – qui s’illumine le soir venu –, un volant à la base aplatie très agréable à prendre en main et un pédalier en aluminium.

    Bien entendu, les sièges baquets à l’avant recouverts d’Alcantara se font plus enveloppants, même si certains mordus de pistes trouveront à redire sur ceux-ci. Dans les faits, Subaru a privilégié une sellerie conviviale au quotidien, ce qui est tant mieux. À l’arrière, la banquette est plus confortable, tandis que cette dernière offre également la possibilité d’être repliée.

    7.5Bien
  • Technologie

    Contrairement à la WRX qui reçoit pour 2015 un nouveau bloc de 2,0-litres, la WRX STi conserve son 2,5-litres. Il s’agit toujours d’un moteur 4-cylindres à plat accouplé à un turbocompresseur bon pour 305 chevaux de puissance et 290 lb-pi de couple. De plus, cette bête de rallye pour la route est uniquement disponible avec une traditionnelle boîte manuelle à six rapports rapprochés, qui diffère de celle utilisée dans la WRX.

    Quant au rouage de type intégral, il fait évidemment partie de la recette gagnante. D’ailleurs, l’écusson STi donne au conducteur le choix de programmer la répartition du couple entre l’essieu avant et arrière, grâce à un petit bouton installé près du levier de vitesse. Il faut toutefois aller sur une piste pour en ressentir les effets.

    9.0Excellent
  • Conduite

    Les acheteurs de WRX STi optent surtout pour ce modèle à cause de l’expérience de conduite. Le ronronnement de la mécanique boxer, les folles accélérations enclenchées par le turbocompresseur, les changements de rapport hyper efficaces grâce à la transmission manuelle, tout y est pour procurer à celui ou celle qui tient le volant un niveau d’adrénaline relevé.

    Côté tenue de route, la nouvelle STi se fait plus rassurante que le modèle sortant qui était déjà une référence à ce chapitre. Disons que le châssis rigidifié pour 2015 et la direction plus rapide aident beaucoup, tandis que l’ajout d’un système de contrôle vectoriel du couple qui s’occupe d’appliquer une pression sur le frein avant intérieur lors d’un virage est un allié tout à fait bienvenu.

    Pour résumer ma semaine au volant de la WRX STi, je dois dire que je la trouve plus conviviale que par le passé. Le mode « I » pour Intelligent permet de se balader en ville en économisant du carburant, le mode « S » est parfait pour les balades sur l’autoroute ou sur un tracé sinueux, tandis que le mode « S# » ne fait qu’amplifier les réactions de la berline. Rendu à ce niveau, il faut toutefois contrôler ses émotions, car les forces de l’ordre ne sont jamais bien loin, si vous voyez ce que je veux dire!

    9.5Excellent
  • Conclusion

    Avec cette nouvelle cuvée, Subaru augmente encore son emprise sur l’autre berline turbocompressée à traction intégrale de l’industrie, j’ai nommé la Mitsubishi Lancer Evolution. Bien entendu, à 37 995$, les choix ne manquent pas pour s’amuser, mais en matière de berline performante quatre saisons, il est difficile de trouver mieux!

Configuration et prix

Concessionnaires

Calculatrice de paiements

Offres et promotions

Voitures similaires

9.0 experts | -- usagers [0]

Classe-C

2015

De 40 850 $
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

S60

2015

De 37 750 $
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

De 48 990 $
PDSF

APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN