Évaluations

Soumettez une évaluation

Évaluation basée sur la version: 2016 Volkswagen Coupé Beetle Dune coupé 2 portes BA

8.0

Volkswagen Beetle Dune 2016: énième tentative

Par Antoine Joubert

17 Juin 2016

Il y a maintenant plus de vingt ans, Volkswagen présentait le concept de ce qui allait devenir la New Beetle de 1998. Succès monstre, cette dernière a connu ses heures de gloire pendant quelques années, jusqu’à ce que la poussière redescende. Hélas, Volkswagen n’a pas su conserver l’engouement des premiers jours face à ce modèle, qui aurait certainement pu triompher comme le fait la MINI depuis quinze ans.

Avantages et inconvénients

  • + Agrément de conduite surprenant
  • + Look réussi
  • + Prix raisonnable
  • - Absence de traction intégrale
  • - Boîte automatique seulement
  • - Places arrièere symboliques
Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    Depuis 1998, des dizaines de versions spéciales de la Volkswagen Beetle ont été offertes: Turbo, Snap Orange, Sportline, Classic, Silver-Red, nommez-les. Et la plupart n’ont survécu que sur une courte période.

    Pour 2016, Volkswagen y va malgré tout de deux autres éditions spéciales. D’abord, l’édition Denim qui, comme son nom l’indique, reçoit un habitacle ainsi vêtu, puis l’édition Dune. Cette dernière, nettement plus tape-à-l’œil, se veut un hommage à la Baja Bug, laquelle avait inspiré la création des Dune Buggy sur base de Beetle.

    HeapMedia342990

    Volkswagen propose donc cette édition Dune en trois teintes, le Jaune Tempête étant la couleur vedette. Avec une carrosserie rehaussée de 10 mm, cette Beetle Dune donne réellement l’impression d’une aventurière sérieuse. Plus large de 15 mm, elle propose des pare-chocs plus agressifs, des jantes de 18 pouces au style unique, des autocollants de bas de caisse et des moulures latérales contrastantes aux pourtours des ailes. S’ajoutent un becquet arrière, ainsi que des feux au DEL qui ajoutent au caractère sportif.

    8.5Très bien
  • Intérieur

    Avec une sellerie partiellement assortie à la carrosserie, la Beetle Dune vient témoigner de son caractère unique jusqu’à son bord. Encore une fois, le Jaune Tempête impressionne davantage en raison des contrastes créés, la partie supérieure des portières étant peinte de couleur assortie à la carrosserie. Puisque les deux autres teintes offertes sont le blanc et le noir, vous aurez compris que l’impact visuel de ces habitacles est alors moins frappant.

    HeapMedia375874

    Cela dit, la cabine est très chaleureuse. La finition est soignée et la présentation est à l’image de la ligne extérieure, c’est-à-dire très originale. L’équipement proposé est également très complet, allant de la sellerie chauffante à la caméra de recul, en passant par l’application Apple CarPlay / Androïd Auto. Et pour environ 1 500$ supplémentaires, on vous sert la navigation, la chaîne audio Fender, la climatisation automatique à deux zones et le toit ouvrant.

    À ce prix, inutile de se priver!

    8.5Très bien
  • Technologie

    Malgré ce que sa robe laisse croire, la Beetle Dune ne diffère pas des autres versions Beetle sur le plan mécanique. Donc non, pas de rouage intégral 4Motion (dommage!), ni de moteur survitaminé.

    En fait, la voiture reçoit ce même quatre cylindres turbocompressé de 1,8 litre (à essence…) que Volkswagen utilise dans la plupart de ses modèles. Généreux en couple, nerveux et dynamique, il n’est ici offert qu’avec la boîte automatique Tiptronic à six rapports. Donc… pas de manuelle non plus.

    HeapMedia375869

    8.0Très bien
  • Conduite

    Bonne nouvelle, l’agrément de conduite est au rendez-vous. La suspension est bien calibrée, la direction est précise et le moteur impressionne par un couple extrêmement généreux, même à bas régime.

    On aime également la position de conduite, qui nous permet d’apprécier les aptitudes routières de la voiture, tout en bénéficiant d’un bon confort. Hélas, les passagers arrière ne pourront en dire autant, surtout lorsqu’ils découvriront que leur tête s’appuie contre la lunette arrière…

    Sur l’autoroute, on remarque que les bruits éoliens sont relativement présents. Il ne s’agit pas là d’un irritant majeur, mais cela s’explique par la présence de portières sans cadre de fenestration et par un coefficient aérodynamique médiocre de 0,39.

    Ce dernier point explique également une consommation d’essence un peu plus élevée qu’avec les cousines Volkswagen Golf et Jetta: notre essai a livré une moyenne à 8,0L/100km.

    HeapMedia375859

    8.0Très bien
  • Valeur

    À 26 990$, la facture de la Beetle Dune est tout à fait raisonnable. Ajoutez l’ensemble technologie et les frais de transport, et vous voilà certes avec une facture finale d’environ 30 000$, mais heureusement, la dépréciation est plutôt faible sur la Beetle – du moins, dans le cas de modèles à production limitée…

    Et soyez sans crainte: les coûts d’entretien ne sont guère plus élevés qu’avec une Volkswagen Golf, ce qui vous permettra à ce chapitre de vous moquer de… votre collègue de travail propriétaire d’une MINI.

    7.5Bien
  • Conclusion

    La Beetle Dune constitue un énième effort de Volkswagen pour prolonger la vie d’un modèle qui, avouons-le, vit sur du temps emprunté. La voiture est charmante et plutôt amusante, mais il semble que la clientèle soit passée à autre chose.

    Comment faire pour la conquérir à nouveau? Volkswagen se le demande depuis longtemps. Et à moins qu’on ait une idée de génie d’ici peu, il faudra (encore) dire au revoir à la Beetle. Mais en attendant, la voiture constitue un petit plaisir allemand original et sans doute plus abordable que vous ne l’auriez imaginé.

    HeapMedia375856

Configuration et prix

Concessionnaires

Calculatrice de paiements

Offres et promotions

Voitures similaires

-- experts | -- usagers [0]

500

2016

De 18 995 $
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

De 27 990 $
PDSF

-- experts | -- usagers [0]

De 26 850 $
PDSF

APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN