Ferrari a levé le voile sur les Monza SP1 et SP2, deux modèles à saveur rétro, lors d’une rencontre organisée à l’intention des investisseurs de la marque à Maranello, cette semaine. Ce duo inaugure une nouvelle gamme appelée Icona, qui proposera de modèles spéciaux produits en nombre très limité. (NDLR: Comme si en partant, les Ferrari étaient produites en quantité industrielles… !)

Le constructeur italien affirme que la forme monolithique des Ferrari Monza SP1 et SP2 s’inspire de modèles emblématiques des années 1950: les Ferrari 166 MM 1948, 750 Monza 1954-1955 et 860 Monza 1956. À cette époque, ces voitures de course ont permis à l’écurie Ferrari d’enchaîner les victoires dans le Championnat du monde des voitures de sport de la FIA.
.

Livrées sans toit, ni pare-brise, les deux Monza du 21e siècle sont des voitures de route de conception très différente. La SP1 est une monoplace (monoposto en italien) et la SP2 une biplace (biposto).

Le nombre d’aileron caudal a d’ailleurs été dicté par l’aménagement différent de leurs habitacles, auxquels on accède grâce à des portes-papillon compactes et conçues pour envelopper le pilote comme un cocon.

En outre, elles sont animées par le moteur le plus puissant jamais construit par Maranello, affirme fièrement le constructeur. Ce V12 de 6,5 L produit 810 ch et permet à ces Monza d’accélérer de 0 à 100 km/h en 2,9 s et de 0 à 200 km/h en 7,9 s. Il leur procure aussi une vitesse de pointe de 300 km/h.

Les Monza profitent d’un excellent rapport poids/puissance grâce à un usage généreux de fibre de carbone. Comme le reste de la carrosserie, l’ensemble ailes-capot est fait de ce matériau. Monté sur des charnières fixées au niveau de la calandre, cet ensemble met en valeur l’imposant V12 lorsqu’on le soulève.

L’intérieur de l’habitacle est recouvert du même matériau à la finition brute. C’est pour donner l’impression qu’il s’agit de sportives pures et sans compromis, suggère le constructeur.

Les pilotes n’ont pas été négligés dans la conception de ces Monza modernes. Ferrari a développé une tenue et des accessoires à leur intention en collaboration avec deux fabricants de produits de luxe: la marque italienne de vêtements Loro Piana et le fabricant de chaussures français Berluti.

HeapMedia489873

Cet ensemble inclut une combinaison de course, un maillot, un casque, des gants, une écharpe et des chaussures de pilotage.

Ferrari fabriquera moins de 500 exemplaires de ces deux bolides. Et ne cherchez pas à mettre la main sur l’un d’entre eux puisqu’ils ont déjà tous été vendus à un groupe de clients triés sur le volet. Leur prix n’a pas été dévoilé, mais tous les experts s’entendent pour dire qu’il dépasse assurément le million de dollars.

La Ferrari Monza sera montrée pour la première fois en public dans le cadre du Mondial de l’automobile à Paris, qui ouvre ses portes le 2 octobre.