Les records sont faits pour être battus. Après avoir vu le sien être pulvérisé dans l’univers de la tondeuse de type F1, Honda revient à la charge.

Et la brute en question, c’est l’ultime évolution de la Honda Mean Mower, une tondeuse gavée à l’EPO qui est capable de prouesses dont votre voiture ne peut que rêver, à moins que vous soyez propriétaire d’une exotique comme une Audi R8 ou une Porsche 911 Turbo.

La Honda Mean Mower V2, pour utiliser un langage automobile, pourra atteindre une vitesse de 150 milles à l’heure, soit 255 km/h. Pour ce qui est du 0-100 km/h, on parle d’un temps sous les 4 secondes.

C’est complètement fou. Cependant, pour savoir pourquoi on en est rendu là, une brève mise en contexte est nécessaire.

Depuis la nuit des temps, l’homme tente toujours d’aller plus vite. C’était le cas à l’époque des chevaux et des locomotives, et c’est une évidence à l’ère automobile. La quête s’est aussi déplacée dans l’espace et en bien d’autres endroits, y compris sur le gazon.

À bien y penser, c’est vrai que c’est important une tondeuse de type F1 (!).

Toujours est-il qu’au début de la présente décennie, un dénommé Bobby Cleveland, représentant la société américaine Gold Eagle, atteignait une vitesse de 155,3 km/h au volant d’une faucheuse modifiée. Honda s’était alors mis en tête de battre cette marque en créant la Mean Mower, dont la pointe estimée devait rejoindre 214 km/h. Notre collègue Luc Gagné en avait profité pour nous raconter cette histoire incroyable.
.

En bout de piste, la Mean Mower avait réussi à grimper jusqu’à 187,6 km/h. Tout ça se passait en 2014.

Une année plus tard, cette marque était battue par Per-Kristian Lundefaret, un Norvégien. Ce dernier a réussi à pousser une Viking T6 modifiée jusqu’à 133,57 milles à l’heure. Une nouvelle mesure étalon était établie.

Honda n’allait pas demeurer passive relativement à l’atteinte de ce plateau.

Ainsi, Team Dynamics, la firme britannique qui avait collaboré à la conception de la première Mean Mower, s’est remise au travail afin de transformer un modèle HF 2622, question de le doter des meilleurs outils possible pour attaquer le record actuel.

Pour y arriver, on a notamment fait appel à une mécanique plus performante, soit celle de la Honda CBR1000RR Fireblade SP. Une fois ajusté pour la cause, le bloc de 999cc crachera 190 chevaux au service de cette tondeuse bionique.

Pour vous donner une idée de cette folie: à 152 livres, le moulin est moins lourd qu’il est puissant.
.

Avec cette nouvelle brute à lames, on s’attend à dépasser les 150 milles à l’heure. Le modèle concocté pour l’occasion demeure en apparence semblable à celui de production. Mieux encore, il sera toujours capable de couper du gazon. Ses ciseaux seront faits de fibre de carbone et le moteur électrique responsable de leur activation sera alimenté par des batteries.

Une tondeuse de course hybride, finalement !

On vous a dit que c’était fou ?

Dès le premier rapport de la boîte à six vitesses qui l’équipera, la Mean Mower V2 pourra atteindre 90 milles à l’heure. Des freins à disques ventilés et des pneus Hoosiers conçus pour les épreuves d’accélérations font également partie de la liste impressionnante des composantes de cette mangeuse de pissenlits.

Quant à celui qui aura l’honneur, et la dose de folie nécessaire pour enfiler un casque et s’élancer pour la tentative de record, il s’agit de Jess Hawkins, un cascadeur de 23 ans qui travaille entre autres sur l’émission Fast & Furious.

Lorsque Honda aura battu cette marque, nous vous reviendrons avec les détails, bien entendu.