C’est qu’entre autres nouveautés dans cette édition automnale de CarPlay se trouve une ouverture plus généralisée de la plateforme qui permettra à de nombreux concepteurs d’applications de profiter de cette nouvelle vitrine.

La preuve: Waze, mais aussi Google Maps, toutes deux propriétés du principal rival d’Apple dans le mobile (Alphabet), peuvent désormais vivre à l’écran de votre tableau de bord via CarPlay. La première appli était en mode d’essais bêta jusqu’au début de la semaine et rejoint maintenant Google Maps, deux assistants de navigation les plus complets sur le marché, désormais accessibles tout à fait normalement.

Google Maps et Waze peuvent aussi être affichés sur l’écran tactile de votre voiture si celle-ci supporte l’interface Android Auto, de Google. Android Auto est téléchargeable gratuitement directement du Play Store à partir d’à peu près tous les mobiles Android actuellement en marché.

Et comme ces appareils sont présents en plus grand nombre sur le marché, on pourrait imaginer qu’Android Auto est la plateforme de choix pour trouver les applications les plus utiles une fois en voiture.

Il semble que… ce ne soit pas le cas. Car Android Auto ne permet pas à certaines applications tierces de s’afficher comme le fait désormais CarPlay. C’est notamment le cas de l’application de navigation Sygic, qui agit comme un bon vieil appareil GPS, utilisant des cartes routières téléchargées d’avance pour vous guider à bon port.

Le mois dernier, Marek Lelovic, le créateur de l’application Sygic, déplorait le manque de soutien du côté d’Android: «Google est désormais le seul géant informatique à protéger de façon aussi entêtée sa connectique automobile. Seule une poignée de développeurs peuvent y afficher leur application.»

En attendant une réaction de Google, à l’instar de plusieurs de ses homologues, Lelovic met donc ses efforts dans une version pour CarPlay de son application.