Dans sa vidéo promotionnelle (ci-bas), l’entreprise israélienne City Transformer montre l’un de ses véhicules monter au deuxième étage d’un bâtiment… en prenant l’ascenseur.

C’est en effet l’une des choses que permet le premier prototype de la City Transformer, une voiture miniature 100% électrique qui a également la particularité de pouvoir diminuer sa largeur afin de faciliter le stationnement.

Justement, le slogan est très à propos: Conduisez comme une voiture. Stationnez comme une motocyclette. Selon les fondateurs, on pourrait faire entrer quatre City Transformer dans une place de stationnement régulière.

La largeur maximale du véhicule est de 1,44 mètre en mode conduite, mais elle diminue à seulement 1 mètre en mode stationnement afin de pouvoir facilement se glisser dans les plus petites places disponibles. Sa longueur, quant à elle, reste toujours la même, à 2,35 mètres.

Ce n’est pas l’habitacle qui change de dimension; c’est plutôt le châssis qui s’agrandit ou se rétrécit en fonction des besoins. Autre élément intéressant: pas besoin d’arrêter de rouler pour changer la largeur du véhicule, puisque ceci peut se faire pendant le trajet.

XXIe siècle, nous voici.
.

Présentement, le prototype roule à une vitesse maximale de 30 km/h, mais à terme, il pourrait atteindre 90 km/h dans sa forme la plus large et 45 km/h en mode réduit. En mode agrandi, le véhicule se comporte sur la route davantage comme une voiture régulière, notamment en termes de stabilité.

L’objectif de l’entreprise est de créer une structure de base à partir de laquelle innover. L’un de ses objectifs serait d’en faire une voiture entièrement autonome, ce qui ouvrirait la porte à d’autres utilisations.

Selon Eyal Cremer, designer en chef de la City Transformer, tous les éléments essentiels de la voiture se trouvent dans la partie inférieure: suspension, moteur, systèmes électroniques. Ainsi, l’habitacle pourrait être remplacé par autre chose: une boîte de cargo ou un système de livraison de courrier, par exemple.

Les concepteurs souhaitent également produire une voiture qui soit accessible, à 10 000$US l’unité — un peu moins de 13 000$CAD. Initialement destinés à la vente en Israël et en Europe, ces exemplaires pourraient ensuite être offerts aux États-Unis et en Asie. Qui sait, peut-être que le Canada figurera éventuellement sur la liste de distribution du City Transformer?

HeapMedia490503

Toutefois, en Amérique du Nord, ce véhicule serait considéré comme un «Véhicule électrique de quartier» (Neigbourhood Electric Vehicule, ou NEV), ce qui limiterait son utilisation sur certains types de routes à plus haute vitesse. Qu’à cela ne tienne, dans un contexte où de plus en plus de gens vivent en ville et où l’espace devient un enjeu de premier ordre, les NEV pourraient bien (re)changer la donne.

Maintenant, permettez-moi de répondre à la question que je vous ai posée en introduction: combien d’heures perdons-nous collectivement à faire « le tour du bloc » à la recherche d’une place de stationnement?

Eh bien, selon un rapport de l’entreprise de recherche en transport INRIX publié en 2017, les automobilistes de New York passeraient en moyenne 107 heures par année à la recherche d’une place de stationnement.

Vous avez bien lu: 107 heures… par automobiliste. Voilà donc… 107 bonnes raisons de se tourner vers des alternatives moins volumineuses et moins polluantes!
.