Malheureusement, la marque Plymouth a disparu en 2001. Cela dit, elle a laissé une trace indélébile.

En effectuant notre retour en arrière, on réalise que si le 7 juillet 1928 marque l’entrée en scène de la première Plymouth, ce jour n’est que le résultat de trois années de travail réalisé en coulisse. L’objectif d’alors de Chrysler était de lancer sur le marché une voiture à bon prix, capable de concurrencer le genre d’offres que General Motors mettait de l’avant.

Le résultat fut probant pour la nouvelle voiture. Lors de sa première année de commercialisation, 66 097 exemplaires ont été vendus. Il faut dire qu’à 670 $, son prix était alléchant.

Et, ne l’oublions pas, c’était AVANT la crise économique d’octobre 1929, un événement qu’on ne doit jamais ignorer lorsqu’il est question de cette époque.

Pour en revenir à la première Plymouth, elle fut présentée en grande pompe lors d’une exposition. Pour l’occasion, Chrysler avait réservé les services d’une figure marquante à l’époque: la pilote d’avion Amelia Earhart qui se présenta au volant de la voiture.

HeapMedia487235

NDLR: À ce jour, aucune photo d’archives montrant – ou prouvant la chose n’a été retrouvée, mais le site Allpar, qui dédie sa plume à Chrysler depuis un quart de siècle, a quand même dégoté ce cliché montrant Amelia Earhart avec une… Chrysler 75 – c’était en 1929.

Intriguées, à la fois de voir cette figure connue et la nouvelle voiture, plus de 30 000 personnes se sont rendues assister à l’événement.

Le succès se poursuivit au cours de la première année. En fait, la réussite fut telle que Chrysler fut forcé d’augmenter sa capacité de production pour répondre à la demande.

Et la voiture? Elle ne portait pas le seul nom de Plymouth; elle fut dévoilée comme une Chrysler Plymouth Model Q. Elle était équipée d’un moteur quatre cylindres, ce qui faisait d’elle la seule à profiter d’une telle mécanique au sein de l’entreprise.

Elle remplaçait en fait un modèle de base Chrysler, le 52. Au départ, elle partageait plusieurs de ses composantes avec d’autres produits de la marque, notamment la DeSoto; d’ailleurs, les deux étaient assemblées à la même usine.

Ironiquement, au début des années 1910, une marque automobile nommée Plymouth avait été lancée. Un modèle fut fabriqué, quelques prototypes conçus, mais l’entreprise se tourna vers la fabrication de locomotive en 1912 et… elle disparut du paysage automobile rapidement.