Durant la présentation d’un nouveau plan quinquennal de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) hier, le chef de la direction, Sergio Marchionne, a affirmé que son entreprise cessera éventuellement de fabriquer les berlines Dodge Dart et Chrysler 200.

Cette décision serait prise pour aider l’entreprise à concentrer ses efforts autour des véhicules des marques Jeep et Ram, mais aussi pour développer une gamme plus étayée de véhicules hybrides et électriques.

En éliminant ces deux modèles de voitures, dont les ventes n’atteignent pas les objectifs souhaités, le constructeur libérerait de la capacité de production de certaines usines qu’il pourrait allouer à des produits Jeep et Ram qui ne suffisent pas à la demande dont, entre autres, les Cherokee et Wrangler.

Dans cette optique, le constructeur a d’ailleurs annoncé son intention d’accroître la capacité de production mondiale pour la marque Jeep, de 1,9 à 2,0 millions d’unités.

FCA a de nouveau confirmé qu’il ajoutera deux modèles à la gamme Jeep : un grand utilitaire appelé Grand Wagoneer et une camionnette, dont la taille et la nature n’ont pas encore été précisées.

Dans ce contexte, il paraît logique de remettre en question l’avenir de la berline compacte Dodge Dart. Lancée en 2012, cette voiture n’a jamais obtenu le succès espéré. Aux États-Unis, elle a terminé l’année 2015 au 27e rang du palmarès des ventes d’automobiles, mais au Canada, un marché où les acheteurs sont très friands des petites voitures, elle n’a pu faire mieux que le 53e rang, loin derrière la plupart de ses rivales. Les ventes de cette voiture au pays l’an dernier ont même diminué de 60 %, chutant de 7 623 à 3 061 exemplaires.

Il faut souligner, aussi, que la Dart est assemblée à l’usine de Belvidere, en Illinois, où sont également produits les Jeep Compass et Patriot, deux utilitaires en fin de carrière dont la production cessera sous peu.

Le cas de la Chrysler 200 peut paraître un peu moins catastrophique. En 2015, le constructeur en a produit moins de 190 000 dans son usine de Sterling Heights, au Michigan. Cependant, ce chiffre signale que l’usine qui la produit n’atteint pas sa pleine capacité de production, chose qu’a soulignée M. Marchionne. De plus, à peine 6 % de ces voitures ont abouti sur notre marché l’an dernier. Tout cela semble justifier les rumeurs laissant entendre que le constructeur utiliserait bientôt cette usine pour fabriquer des camionnettes Ram.

D’autres sources indépendantes affirment également que la production de la Dart ou de la 200 pourrait aussi être attribuée à une usine mexicaine.

Quoi qu’il en soit, ces décisions ne signifient pas que FCA envisage de cesser d’offrir des voitures de la taille de la Dart et de la 200 après leur éventuel retrait du marché. Le plan quinquennal prévoit d’ailleurs que le constructeur recherche des partenariats « pour maintenir en Amérique du Nord une présence dans les créneaux d’automobiles compactes et de taille moyenne ».

D’ailleurs, FCA le fait déjà au Mexique, par exemple, où il vend depuis janvier 2015 une petite berline appelée Dodge Attitude qui est en réalité une Mitsubishi G4 Mirage. Avant cela, de 2006 à 2014, ce modèle mexicain de FCA était une Hyundai Accent ornée des écussons Dodge et Attitude.