L’utilitaire tant attendu de Ferrari se nommera Purosangue. Cette information a filtré d’une rencontre avec les investisseurs de la marque qui avait lieu à Maranello, lieu de son siège social, le 18 septembre.

Comme son nom le suggère, cette nouveauté sera un pur-sang. C’est ainsi que se traduit le mot italien purosangue en français.

Le nouveau chef de la direction de Ferrari, Louis Camilleri, l’a confirmé en promettant « les meilleures performances et un plaisir de conduire assuré » pour le créneau haut de gamme auquel on le destine.

Sergio Marchionne, décédé le 25 juillet à la suite de complications d’une chirurgie, avait promis en février dernier son lancement pour 2020. Hier, cependant, M. Camilleri a reporté ce rendez-vous à 2022, arguant que cela permettrait de «le rendre parfait».

HeapMedia489861

Le Purosangue fait partie d’une quinzaine de nouveautés promises par Ferrari d’ici 2022. Ils s’inséreront dans une variété de créneaux, ajoute M. Camilleri.

Parmi ces véhicules, environ 60 % seront animés par des groupes motopropulseurs hybrides. En outre, la gamme de moteurs, actuellement composée de V8 et de V12, fera place à une nouvelle famille de V6.

Le Purosangue sera animé par un V8 ou un V6 hybride, selon des sources indépendantes. De plus, il aura quatre roues motrices, une technologie utilisée pour la première par Ferrari pour la FF 2011 et reprise pour la Ferrari GTC4Lusso actuelle.

L’arrivée de ce VUS de haute performance sera donc tardive, puisque le créneau visé réunit déjà les Lamborghini Urus, Rolls-Royce Cullinan et Bentley Bentayga.

HeapMedia489864

Et Mercedes-Benz n’est pas de reste non plus, puisque la version modernisée de son VUS de la Classe G flirte avec cette catégorie, ne serait-ce qu’avec sa version AMG G 65, offerte au Canada à partir de 252 000 $.

Rappelons enfin que le Ferrari Purosangue deviendra le premier modèle de série à quatre portes du constructeur de Maranello, un peu plus de 40 ans après l’apparition de la Ferrari Pinin (photo ci-dessous).

En 1980, Pininfarina avait présenté cette berline de prestige au Salon de Turin pour souligner son 50e anniversaire. Le carrossier avait proposé à Enzo Ferrari d’en faire un modèle de série, ce qu’il avait refusé catégoriquement.

HeapMedia489856