Taxi 5, le cinquième volet de la franchise Taxi lancée par Luc Besson en 1998, fait ses débuts cette semaine dans les salles de cinéma de la Belle Province avec une ribambelle de nouveaux héros et la sempiternelle Peugeot blanche qui joue au Transformer.

Le synopsis de cette comédie policière n’exige pas un doctorat en sciences sociales pour être apprécié. Comme pour les volets antérieurs, il s’exprime en quelques lignes.

Le héros se nomme cette fois Sylvain Marot (Franck Gastambide, qui s’est aussi offert la réalisation). C’est un policier parisien et pilote d’exception qui, contre son gré, est muté au service de police municipale de Marseille.
.

Pour ce film, on a donc troqué le jeune policier maladroit qu’était Émilien Coutant-Kerbalec (Frédéric Diefenthal) dans les Taxi antérieurs pour un as du volet prétentieux déraciné de sa métropole chérie.

Marot rencontre Gérard Gibert (Bernard Farcy), ex-commissaire devenu maire de la ville, un personnage caricatural (qu’on entend de nouveau hurler « Alerte générale ! », comme dans tous les autres Taxi) qui lui confie la mission d’arrêter le redoutable Gang des Italiens.

Ces mécréants écument les bijouteries de la ville, une après l’autre, en s’échappant à bord de puissantes Ferrari — l’excuse parfaite justifiant les poursuites et cascades spectaculaires.

Les habitués de la série voient venir la suite. Le faire-valoir de ce film, Eddy Maklouf (Malik Bentalha, photo ci-dessous), est un conducteur exécrable qui travaille pour une entreprise comparable à Uber.

HeapMedia491482

C’est aussi le petit-neveu de Daniel Morales (Samy Naceri, absent de ce cinquième Taxi). Vous savez, c’est lui l’ingénieux chauffeur de taxi, bricoleur au talent d’un Joseph-Armand Bombardier, qui a réalisé la Peugeot 407 polymorphe de Taxi 4.

Maklouf permet donc au héros de mettre la main sur le précieux bolide, qui lui permettra de mettre un terme aux actions des bandits. Et voilà, 102 minutes de votre existence qui se sont écoulées à la saveur de l’humour à la française, comme Besson sait le faire.

Le scénario de Taxi 5 est signé Franck Gastambide, Stéphane Kazandjian et Luc Besson. D’abord sorti en France, en avril, ce film débute chez nous le 2 novembre.

HeapMedia491477