Ouvert en septembre dernier, le Secret Room de l’hôtel Palm Jumeriah Dubai est un club de luxe où la clientèle, jeune, branchée et fortunée, peut voir… et se faire remarquer. Service aux tables — moyennant un petit paquet d’argent, bien sûr —, décor inspiré du XVIIIe siècle avec murale peinte à la main, bar dont le design est signé Paolo Ferrari… mais plus que tout cela, ce qui capte réellement l’attention, c’est la possibilité de faire une entrée remarquée au volant de sa voiture.

Vous pourriez bien sûr choisir d’aller pavaner votre Honda Civic 1998, mais compte tenu qu’il faut payer 10 000 dirhams (environ 3 600$ CAD) pour avoir le loisir de se pointer au volant de son véhicule, il n’est pas difficile d’imaginer que ceux qui profitent de cette possibilité le font d’abord et avant tout pour flasher à bord leur supercar.

Le Secret Room, concept importé aux Émirats Arabes Unis depuis Moscou, se veut un club « secret » dont l’entrée n’est réservée qu’à l’élite. Plus encore: après avoir trouvé la porte secrète, cachée au bout d’un tunnel couvert de graffitis, c’est grâce à la reconnaissance des empreintes digitales que le portier laisse entrer les membres V.I.P.

.

.

Si vous choisissez de faire votre entrée au volant de votre véhicule, vous serez immédiatement dirigé vers la piste de danse, où une hôtesse vous mènera vers le centre du club, le temps de quelques selfies. Au bout de quinze minutes, un valet vient chercher la voiture pour aller la stationner, histoire de laisser la place à un autre véhicule. Car ce n’est qu’une voiture à la fois sur le plancher de danse — histoire que personne ne se fasse voler la vedette.

Ouvert trois nuits par semaine, soit les mardi, jeudi et vendredi, le Secret Room permet de danser et faire la fête jusqu’à 5h du matin au son de musique hip-hop et R&B principalement.

Envie de tenter l’expérience? Pour être membre V.I.P., il faut passer à travers un processus de sélection et seuls les clients soigneusement choisis pourront entrer à tout moment grâce à leur empreinte digitale. Les autres devront réserver leur place en avance — n’entre pas au Secret Room qui veut.