Au Québec, les pneus d’hiver sont obligatoires à partir du 15 décembre. Et dès l’an prochain (2019), cette exigence sera devancée au 1er décembre, en vertu du nouveau Code de la sécurité routière.

Mais au-delà de cette obligation légale, c’est la température qui devrait déterminer le moment d’effectuer le changement de pneus, rappelle CAA-Québec. Et pour bien marquer le point, l’association des automobilistes a demandé à… Météo Média de se prononcer.

L’avis est unanime: «À la mi-novembre, gros maximum, ça devrait être fait pour tout le monde», soutient le météorologue André Monette de MétéoMédia qui, pour répondre à la requête de CAA-Québec, a passé au peigne fin les statistiques météo de la province.

Après avoir déjà réalisé semblable exercice pour le prix du litre d’essence et la date pour la pose des pneus d’été au printemps dernier, CAA-Québec récidive avec les dates réalistes pour la pose des pneus d’hiver, selon diverses régions. Et voici ce que ça donne (notez que pour certaines villes, la date réaliste… est déjà chose du passé!):

  • Sept-Îles : 20 octobre
  • Val-d’Or et Saguenay : 25 octobre
  • Rimouski et Gaspé : 30 octobre
  • Québec, Gatineau et Sherbrooke : 5 novembre
  • Montréal : 10 novembre

Ces «dates réalistes» se situent entre la première neige et la première vraie bordée de plus de 5 cm, soit entre le 28 octobre et le 3 décembre dans le cas de la région de Montréal, selon les données de MétéoMédia.

Cela dit, «on n’est jamais à l’abri d’une bordée ou d’une (autre) vague de froid hâtives», rappelle le météorologue Monette. Dans ce contexte, il n’est pas farfelu, selon lui, d’effectuer le changement de pneus dès la première neige, même si les températures peuvent remonter par la suite.

HeapMedia491320

Certains s’inquiètent d’une usure prématurée des pneus d’hiver s’ils sont installés avant les neiges. Pourtant, dès que la température maximale en journée descend en moyenne sous les 7 °C, ceux-ci sont tout à fait appropriés. Outre le roulement, c’est la chaleur qui constitue leur principal facteur d’usure.

En revanche, sous les 7 °C , les pneus d’été deviennent très rigides et perdent graduellement leur adhérence. La gomme de caoutchouc des pneus d’hiver, elle, est conçue pour respecter leur souplesse, et ce jusqu’à une température de -40 °C.

«Il faut aussi tenir compte de ses habitudes de déplacements pour choisir le bon moment», ajoute Pierre-Serge Labbé, vice-président des services automobiles de CAA-Québec. Ainsi, ceux qui roulent beaucoup pendant la nuit devraient changer leurs pneus plus tôt, car à ce moment et encore au petit matin, le mercure est inférieur de 10 °C ou même 15 °C à celui de l’après-midi.

D’autre part, n’oubliez pas que la température chute en altitude. Si vous devez rouler en zone montagneuse, mieux vaut changer vos pneus plus tôt que tard. Par exemple, dans le parc des Laurentides entre Québec et Saguenay, on enregistre généralement huit jours de neige… dès le mois d’octobre!

HeapMedia481309

Si les pneus d’hiver que vous vous apprêtez à installer datent déjà de quelques années, ce serait une bonne idée de vérifier s’ils sont toujours adéquats.

Pour ce faire, CAA-Québec vous propose le «test du caribou»: prenez une pièce de 25¢ et plongez le museau du cervidé entre les crampons de vos pneus, tel qu’expliqué dans la vidéo ci-dessous. Si vous ne voyez pas la truffe de l’animal, vous êtes en sécurité.

Mais si le bout de son nez est visible, l’épaisseur de la semelle est inférieure au seuil de 6/32e de pouce et il vous faut donc de nouveaux pneus. Si c’est le cas, suivez les conseils de CAA-Québec pour bien les choisir.

Chose certaine, l’hiver est à nos portes et les automobilistes doivent se préparer en conséquence. À cet égard, voici nos judicieux conseils sur la conduite hivernale, prenez un moment pour les faire vôtres…
.