Mais pourquoi donc ?

Et bien simplement parce qu’il s’agira de la première de sa race à recevoir cet honneur, si l’on peut dire. Les détails concernant l’encan qui la verra changer de main suivent plus loin, mais avant, prenons le temps de faire connaissance avec celle qui a fait chavirer le cœur de nombreux amateurs de rallye au milieu des années 1980.

Ceux qui suivent ce type d’épreuves à travers le monde et qui sont assez vieux pour se rappeler l’époque glorieuse des années 1980 connaissent la Porsche 959. Mieux, ils la vénèrent. La raison est fort simple; cette voiture a marqué son temps.

Construite pour la série que l’on connaît comme Groupe B, la 959 a participé à la célèbre traversée du Paris-Dakar en 1985 et en 1986. Si les trois modèles inscrits la première année ne terminent pas la course, ils font meilleure figure un an plus tard en se classant en première, deuxième et sixième place. La légende était née.

HeapMedia487224

Comme c’est souvent le cas dans l’univers de la course automobile, pour qu’une voiture soit homologuée pour la piste, son créateur doit en produire un certain nombre pour la route. Or, c’est le chiffre de 200 qui fût exigé à l’époque.

Ainsi, entre 1986 et 1988, 294 exemplaires furent officiellement assemblés. Une trentaine d’unités supplémentaires auraient aussi vu le jour, de même que huit autres au début des années 1990 à partir de pièces restantes. Qu’importe le nombre exact, on parle de l’une des Porsche les plus recherchées sur le marché.

Ce bolide avait été en fait pensé comme un laboratoire roulant. Développé pour la piste, il était porteur de technologies très novatrices pour son temps comme des freins ABS avec disques ventilés, des amortisseurs adaptatifs en regard de la vitesse et de capteurs pour la pression des pneus. Le système à quatre roues motrices était aussi très avancé pour son époque.

Mécaniquement, la voiture offerte propose un six cylindres de 3,2 litres, le même que l’on retrouvait à ce moment dans la Porsche 911 Carrera.

HeapMedia487227

De la demi-douzaine d’exemplaires ayant participé au Paris-Dakar, cinq auraient survécu. Voilà pourquoi la présence l’automne prochain de l’une d’entre elles sur les blocs d’un événement qui sera tenu par le groupe RM Sotheby’s enflamme la planète automobile.

Quant à l’édition proposée, elle est celle qui a été contrainte à l’abandon en 1985 (les deux autres ayant été victimes d’accidents). C’est dans le cadre d’une célébration des 70 ans de Porsche que RM Sotheby’s va procéder à des enchères mettant en vedette des perles de cette entreprise.

Puisqu’il s’agit d’une première, on ne sait trop à quoi s’attendre côté prix, sauf que la note dépassera facilement les six chiffres. Les estimations parlent d’un montant d’environ cinq millions de dollars canadiens.

Il faudra être patients avant d’avoir la réponse à cette question, puisque l’événement qui permettra à cette Porsche 959 de changer de propriétaire se tiendra le 27 octobre prochain à Atlanta, en Georgie, au siège social (et musée) de Porsche en Amérique du Nord.