Évaluations

8.5

Toyota Corolla Hatchback 2019: 10 choses que nous «hayons» à retenir

Par Luc Gagné

17 juillet 2018

Enfin: la Corolla Hatchback 2019 va permettre à Toyota d’offrir un produit attrayant dans le créneau des voitures compactes à hayon, si important au Canada et, surtout, au Québec. Comment? Avec une gamme étoffée; un moteur performant; un comportement routier stimulant et une silhouette qui suscite l’envie. Bref, enfin: une Toyota Corolla inspirante!

Avantages et inconvénients

  • + Agrément de conduite
  • + Technologie de pointe
  • + aides actives à la conduite
  • + Style distinctif et réussi
  • + Véhicule pratique
  • + Fiabilité
  • + Mécanique moderne
  • + Insonorisation
  • - Pas de traction intégrale
  • - Peu de modèles disponibles
Lire l'évaluation en entier
  • Description détaillée

    Toyota souhaite rajeunir la clientèle de sa très respectable Corolla. N’est-ce pas là la façon juste de s’exprimer lorsqu’on évoque une voiture quinquagénaire ?

    Or, pour se faire, le constructeur nippon a développé une nouvelle version à hayon résolument moderne. Appelée tout simplement Corolla Hatchback, elle succède à la Corolla iM et scelle une fois pour toutes le sort de Scion. Vous savez, cette marque moribonde aujourd’hui disparue que les stratèges de Toyota d’Amérique du Nord ont tenté de populariser durant quinze ans, tant bien que mal, auprès d’une clientèle en quête de modernité mais qui n’a jamais été au rendez-vous?

    Cette Corolla Hatchback 2019 permet à Toyota de tourner la page en offrant une proposition originale et sans équivoque.

    HeapMedia487329
    (Photo: Luc Gagné)

    1) Retour sur l’histoire de la Toyota la plus vendue…

    La Corolla Hatchback 2019 inaugure la 12e (!) génération du modèle le plus vendu de l’histoire de Toyota. En mai, ce constructeur a d’ailleurs livré la 46 millionième voiture arborant cette désignation, apparue sur le marché nippon en novembre 1966.

    La Corolla d’alors était une chétive sous-compacte à deux portes dotée d’un moteur quatre cylindres de 1,1 litres et 60 chevaux entraînant ses roues arrière.

    HeapMedia117402

    Aujourd’hui, cette voiture est devenue une compacte à traction nettement plus sophistiquée.

    Même que depuis 2006, pour maximiser sa popularité, Toyota avait recours à trois versions distinctes: une première visant les marchés du Japon et de certains autres pays d’Asie; une seconde qui aboutissait dans les salles d’exposition d’Amérique et de nombreux autres pays du monde; la dernière, enfin, qui prenait la forme de la Toyota Auris, une variante destinée, entre autres, au marché européen.

    Trois modèles distincts qui nécessitaient naturellement autant de plateformes distinctes.

    2) … qui redevient «mondiale»

    Toyota a choisi de rationaliser sa production en adoptant pour ses voitures compactes une stratégie basée sur une architecture modulaire appelée TNGA-C (pour Toyota New Global Architecture-Compact).

    Développée en parallèle avec de nombreuses composantes (moteurs, boîtes de vitesses, direction, suspensions, etc.), cette architecture a donné naissance à une plateforme que partageront désormais toutes les variantes de Corolla vendues sur la planète, y compris celles qui ne portent pas ce nom comme – justement – la nouvelle Toyota Auris qui a fait ses débuts à Genève, en mars dernier.

    C’est un sosie de la voiture à hayon européenne (photo ci-dessous) que découvrent aujourd’hui les consommateurs canadiens.

    HeapMedia482740

    3) Un coffre un quart moins spacieux

    Cette plateforme issue de l’architecture TNGA-C sert déjà aux Toyota Prius et Toyota Prius Prime, à l’utilitaire Toyota C-HR et même qu’au nouvel UX de Lexus. La prochaine berline tricorps Corolla, qu’on découvrira en 2019, l’utilisera aussi naturellement.

    La carrosserie qui l’habille pour la Corolla Hatchback adopte des traits modernes avec une poupe nettement plus inclinée que celle de la Scion iM. Ce truc de designers donne une allure plus racée qu’on associe aux coupés.

    Il a cependant un impact négatif sur le volume utile du coffre: des 589 litres dont disposait l’iM, on passe à 510 litres, ce qui représente une diminution de 27 %.

    HeapMedia487348

    4) Une mécanique qui change radicalement

    La Corolla Hatchback n’a pas qu’un nouveau châssis à l’empattement allongé (+40 mm) qu’habille une carrosserie marginalement plus longue (+40 mm), plus large (+30 mm) et moins haute (-25 mm). L’essentiel de la mécanique change radicalement.

    Cette compacte à hayon nous fait découvrir un nouveau moteur: un quatre cylindres atmosphérique de 2,0 litres baptisé Dynamic Force, qui entraîne ses roues avant. Toyota extirpera d’ailleurs de ce moteur de conception modulaire une variante de 2,5 litres, qui devrait aboutir bientôt sous le capot de la Toyota Camry.

    Ce moteur à injection directe, que seuls les Toyota C-HR vendus en Chine partagent, pour l’instant du moins, se substitue à deux moteurs quatre cylindres à injection multipoint de 1,8 litre: celui de 132 chevaux de l’actuelle berline Corolla et celui de 137 chevaux de feue la Corolla iM.

    HeapMedia487339
    (Photo: Luc Gagné)

    Ses cotes — 168 chevaux et 155 lb-pi de couple — suffisent à évoquer des performances inspirantes. En effet, outre sa trentaine de chevaux additionnels, qui le rendent comparable aux deux quatre cylindres fringants de la Mazda3 Sport (un 2,0 litres de 155 chevaux et un 2,5 litres de 184 chevaux), qui sont des références dans ce créneau, ce nouveau moteur dispose d’un couple plus généreux qui favorise les accélérations et les reprises.

    En outre, la taille réduite de son bloc et son poids inférieur contribuent à abaisser le centre de gravité de cette nouvelle Toyota Corolla, explique le constructeur qui évoque un impact favorable sur le comportement routier.

    5) Jusqu’à 14% plus économique en carburant

    Selon la version, ce moteur sera jumelé à une boîte manuelle à six vitesses ou une boîte automatique à variation continue Direct Shift.

    Cette dernière est dotée d’un mode séquentiel Shiftmatic simulant 10 rapports; un mode manuel qu’il est possible d’exploiter à l’aide de palettes de changement de rapports fixées au volant dans les versions SE et XSE, mais pas dans la S d’entrée de gamme.

    HeapMedia487341
    (Photo: Luc Gagné)

    Au moment d’écrire ces lignes, les cotes de consommation de cette nouvelle venue n’avaient pas encore été annoncées.

    Toutefois, en comparant les cotes moyennes de la Toyota Corolla iM 2018 et celles de la Corolla Hatchback 2019 publiées par la filiale étatsunienne de Toyota (chiffres qui s’apparentent généralement à ceux diffusés au Canada), on découvre une diminution de l’ordre de 7 % à 14 %, selon la version.

    6) Deux fois moins de versions que pour la berline

    La gamme de la Toyota Corolla Hatchback sera moins diversifiée que celle de la berline tricorps Corolla. En effet, elle comptera deux fois moins de versions, soit une d’entrée de gamme S qui sera épaulée par deux autres (SE et XSE) offrant, chacune, une dotation plus complète.

    C’est déjà beaucoup mieux qu’avec la Corolla iM, dont il n’existait qu’une seule et unique version…

    Signe qu’ils reconnaissent l’attrait des compactes à hayon dans ce pays, et particulièrement au Québec, Toyota Canada propose une variante de plus qu’au sud de la frontière, où il n’en existera que deux : les SE et XSE.

    Conçue pour afficher un prix alléchant, «notre» Hatchback S d’entrée de gamme se contentera de roues de 15 pouces en acier, alors que les SE et XSE auront des roues en alliage plus seyantes, de 16 et 18 pouces respectivement.

    HeapMedia487338
    (Photo: Luc Gagné)

    7) De toutes les couleurs – jeunes automobilistes ciblés!

    Pour susciter l’envie de la jeune clientèle tant prisée des constructeurs automobiles, le nuancier compte plusieurs couleurs populaires aux noms sans doute plus évocateurs pour des Milléniaux que des retraités de la fonction publique.

    On compte sûrement beaucoup sur ce Bleu rival, la teinte du «lancement»; elle a l’avantage d’être juste un peu plus lumineuse que le Bleu rallye des Subaru WRX. Les associations d’idées ne sont jamais mauvaises…

    HeapMedia487350

    À cela s’ajoutent ces jolis revêtements mixtes qui habillent les sièges de la version XSE, en mariant un tissu de matière synthétique à du cuir noir ou brun façon équestre.

    8) Pour se mettre «EnTune»

    Une panoplie de dispositifs de divertissement et de connectivité attirera aussi l’attention des (jeunes) acheteurs.

    Ainsi, les versions S et SE, moins chères, ont quand même droit à une chaîne d’audiodivertissement Entune 3.0 composée d’un écran tactile de 8 pouces à reconnaissance vocale, de six haut-parleurs et de l’essentiel en matière de connectivité (CarPlay d’Apple, Entune 3.0 App Suite Connect, Scout GPS Link, Siri Eyes Free et un système Bluetooth). C’est sans oublier la radio AM/FM !

    HeapMedia487344

    La chaîne Entune 3.0 Premium de la Corolla Hatchbach XSE se veut plus sophistiquée puisqu’elle incorpore la radio HD, des applications Météo et Circulation, SiriusXM et un système Destination Assist Connect.

    Toyota offrira aussi un dispositif de recharge sans fil Qi. Il figure parmi les options de la SE, alors qu’il fait partie de la dotation de série de la XSE.

    Les dispositifs d’aide à la conduite, désormais incontournables, n’ont pas été oubliés. Réunis sous la bannière Toyota Safety Sense 2.0, ils constituent un ensemble comprenant, entre autres, un nouveau système précollision capable de détecter la présence de piétons et de cyclistes même en conduite nocturne, de même qu’un système d’aide au maintien dans la travée (une nouveauté pour le TSS), un régulateur de vitesse dynamique et des feux de route automatiques.

    9) Enfin inspirante!

    Un bref galop d’essai réalisé dans la région métropolitaine de Toronto nous a permis de découvrir une Toyota Corolla… enfin inspirante !

    À la manière d’une Mazda3 Sport GT, cette nouvelle venue combine une direction précise à l’assistance bien dosée, une suspension indépendante souple sans mollesse crasse ou roulis gênant, et quatre freins à disque faciles à moduler.

    Le niveau sonore est très convenable, étant donné qu’il s’agit d’une voiture compacte qui se veut abordable.

    En outre, le moteur répond bien aux sollicitations et la boîte à variation continue, dont était dotée notre voiture d’essai (une XSE, svp…) n’éternise pas les hauts régimes lors d’accélérations soutenues. De quoi rallier les détracteurs de ce genre de boîte de vitesses.

    HeapMedia487342
    (Photo: Luc Gagné)

    10) On attend un «bon» prix

    Les prix des différentes versions de la Toyota Corolla Hatchback 2019 n’étant pas dévoilés par Toyota Canada avant le mois d’août, moment où la voiture sera mise en vente, il est impossible de juger son attrait commercial par rapport à ses rivales.

    Là-dessus, Toyota a une côte à remonter car, au Canada, la Corolla iM n’était pas un exemple d’accessibilité financière. Son prix de base de 22 750 $ ne la favorisait pas face à des rivales comme la Mazda3 Sport (19 900 $), la Subaru Impreza (19 995 $… avec traction intégrale de série!) ou la Hyundai Elantra GT (20 449 $).

    Parions qu’avec ce nouveau modèle, les stratèges de Toyota Canada vont tenter de tirer un meilleur parti de cet aspect crucial pour le rendre attrayant auprès de la clientèle ciblée.

    8.5Très bien
  • Conclusion

    Pour vous amuser un peu, lisez ici comment un propriétaire de Toyota Corolla 1999 a usé de la plume pour vendre sa fidèle…

    HeapMedia485567

Publicité
APPUYEZ SUR ESC POUR QUITTER LE MODE PLEIN ÉCRAN