David Booth est probablement le journaliste automobile le plus chanceux en Amérique du Nord: il a testé plus de «supercars» que n’importe qui d’autre. Pensez McLaren Senna, Porsche 918, Ferrari LaFerrari et même la très exclusive Jaguar C-X75 – qui incidemment n’a jamais été menée en production.

Chanceux, voire… «maudit chanceux», dit son cousin de Gatineau, Robert Sigouin. Car devant ce quarantenaire qui en bave pour les bolides exotiques, David n’a aucun scrupule à étaler ses expériences.

Voici d’ailleurs ce qu’il lui raconte alors qu’il rentre de France, où il a été témoin des prouesses de la nouvelle moto BMW R1200 G2… autonome.

HeapMedia489752

Miramas, France – Salut Bobby! Comment tu vas? Bel été pour rider, hein? Sauf que… veux-tu savoir à quel point ta vieille moto est passée date?

À quel point t’es démodé avec ton superbike Suzuki RF900 au moteur refroidi à l’air – câline, ils n’ont toujours pas interdit ça sur nos route?!?

(NDLR : Bobby nous confirme que sa Suzuki, une 1996, n’est pas si vieille: son moteur est refroidi à l’eau…)

HeapMedia489755

Tu ne veux pas savoir? Je vais te le dire quand même, mon cher cousin: ta vieille patente à deux roues n’a même pas de freins ABS, encore moins d’anti-patinage. D’ailleurs, a-t-elle seulement quelque chose d’électronique, cette bécane?

Crois-moi, Dude, tu roules encore à l’âge des Ténèbres.

Mais laisse-moi te dire ceci: si tu veux vraiment tomber de plain-pied dans la modernité, va falloir que tu te rendes jusqu’à Miramas, en France, où se trouve le centre mondial d’essais de BMW. Et là, Bobby, tu vas y découvrir une certaine BMW R1200 GS.

Oui, oui: la grosse moto tout-terrain que j’ai torchée plus tôt cet été à la célèbre passe de Stelvio, dans les Alpes italiennes, tu te souviens?

Au premier coup d’œil, tu vas me dire qu’elle te semble bien normale, cette moto, avec son moteur Flat Twin, sa silhouette demi-dirt et son kit de boîtiers d’aluminium que les «aventuriers» accrochent en chevalière… même lorsqu’ils ne partent que pour un tour et qu’ils n’ont alors besoin que d’une bouteille d’eau.

(Parlant de bouteille d’eau: celle que je t’ai rapportée le mois dernier de mon essai de l’Aston Martin DBS Superleggera traîne toujours sur mon comptoir de cuisine… Faudrait bientôt se voir, mon cousin; Gatineau, c’est pas si loin!)

HeapMedia489753

Mais revenons aux boîtiers d’aluminium de la moto BMW, Bobby, parce que quand tu les ouvres, il se produit quelque chose de très spécial. C’est que vois-tu, les deux casiers sur les côtés, mais aussi l’énoooorme topcase sont remplis à peine capacité… d’électronique.

Je t’le jure, mon cousin: y’a des fils et des disques durs, des jauges et des switchs là-dedans comme c’est pas possible. Y’a même un bidule qui ressemble à un iPad.

Si on était dans les années 1990 (t’sais, comme quand on était encore jeunes et fous…), j’aurais parié qu’il s’agissait là d’enregistreurs de données. Je sais bien qu’aujourd’hui, une simple clé USB qu’on traîne dans notre poche arrière suffit pour faire la job, mais rappelle-toi qu’à une époque (pas si lointaine, quand même!), pareil matériel prenait pas mal de place.

Que non: tout cet équipement hautement sophistiqué ne sert pas à enregistrer, il sert à… conduire.

HeapMedia489731

À conduire quoi? La moto, Bobby, la moto!

Pas de farce, cette BMW R1200 GS est complètement autonome. Zieute ci-dessous la vidéo que je t’ai rapportée de là-bas et vois comme c’est weird, qu’une puissante deux-roues puisse faire des «huit» dans un stationnement sans personne à son guidon. Et admire que la technologie prenne ainsi le pas sur nous, pauvres et faillibles mortels, qui plus est, de manière plus sécuritaire.
.

Je sais ce que tu penses, mon «Allez, hop! cascade!» de cousin: pourquoi diable voudrais-tu d’une moto qui se pilote toute seule? Après tout, la raison pour laquelle tu «fais» de la moto, c’est – justement – pour les cascades, non?

Qu’une moto vire, freine et fasse des wheelies pendant qu’en selle, tu subisses ces manoeuvres en spectateur… aussi bien se (re)mettre aux jeux vidéo, tu vas me dire!

Bonne nouvelle, Bobby: Stefan Hans, l’ingénieur chargé de nous faire la démonstration des nouvelles aides à la conduite chez BMW, est… tout à fait d’accord avec toi. De fait, il nous a clairement fait comprendre que les faiblesses des mortels sont exactement ce qu’ils essaient de compenser avec cette nouvelle technologie.

Mine de rien, et selon des statistiques allemandes d’accidents de la route, si le nombre de décès dans des collisions automobiles a diminué de 73% entre 1996 et 2016, celui mettant en cause des motocyclistes n’a diminué que de 38% pendant ces deux décennies-là.

Pour BMW, l’écart vient du fait que si, du côté automobile, on profite d’aides à la conduite de plus en plus sophistiquées (l’alerte aux collisions, le freinage automatisé d’urgence, le régulateur de vitesse intelligent et le système de maintien de la voie, pour ne nommer que celles-là), les avancées chez les motos sont au contraire rares et très rudimentaires. Pense ABS et anti-patinage…

HeapMedia489746

Cela dit, mon cher Bobby, tu peux dormir tranquille: même si une moto a les aptitudes pour rouler par elle-même, BMW est loin d’envisager un futur où les deux-roues circuleront sans leur capitaine.

Plutôt, le constructeur envisage ces nouvelles technologies pour le développement d’alertes capables d’aviser le motard d’une catastrophe imminente.

Tu veux un exemple, mon cousin? En voilà un que j’ai vu de mes yeux-vu: on nous a simulé des exercices où la moto contrôlée par ordinateur pouvait indiquer la trajectoire la plus sécuritaire afin d’éviter une situation dangereuse.
.

Super, tu dis? Oui, je suis d’accord avec toi, mais ne te garroche pas chez le concessionnaire BMW pour te procurer l’une des premières motos autonomes au monde, parce que la technologie est encore loin de la commercialisation.

D’une part, le réseau 5G nécessaire pour une communication efficace de véhicule-à-véhicule (ou de véhicule-à-moto, dans ce cas-ci) n’est pas encore prêt. Et d’autre part, l’équipement requis pour automatiser cette R1200 GS occupe tellement tout l’espace des boîtiers… que même une bouteille d’eau ne trouve à s’y ranger. (NDLR: D’ailleurs, qui serait assez fou pour laisser près de tout cet électronique une bouteille d’eau susceptible de s’y renverser?)

En attendant que ces obstacles soient surmontés, Bobby, ce que tu «rideras» peut-être prochainement, c’est… une moto électrique.

Oh, ça ne faisait pas partie de la démonstration officielle de BMW, à Miramas. Même que lorsqu’on a vu ça et qu’on a tous sorti nos iPhone pour faire des photos, on s’est fait dire qu’on nous confisquerait nos téléphones si on immortalisait…

… ce qui roulait en piste à fond la caisse et – tiens-toi bien: en silence.

HeapMedia489748

Bobby, je sais à quel point tu apprécies les échappements bien bruyants, mais va falloir que tu en reviennes: ce prototype de moto électrique était silencieux, plus silencieux même qu’une voiture électrique. Tout ce qu’on a entendu, à son passage, c’est le sifflement d’une moto qui fend l’air.

Et laisse-moi te dire ceci, Bobby: elle fendait l’air, cette moto, à la vitesse qu’elle roulait. C’était mucho rapido, mon cousin. Malgré l’absence de vrombissements, on voyait bien que le pilote-essayeur la poussait dans ses retranchements, n’était-ce que pour tout ce couple instantanément livré en sortie de virage.

C’était digne des superbikes que tu vénères, Bobby.

Aucun détail n’a été pipé sur cette éventuelle moto électrique, qui d’ailleurs n’est même pas répertoriée dans la gamme de BMW cédulée jusqu’en 2021. Mais bon: cette rapide – très rapide apparition – me fait te promettre une chose. Bientôt, très bientôt, je vais t’écrire: «C’est électrique, Bobby, c’est électrique!»